Manifestation de pro-Trump devant CNN à Los Angeles

Des partisans de Trump lors d'un rassemblement devant... (Photo AFP)

Agrandir

Des partisans de Trump lors d'un rassemblement devant les locaux de CNN, à Los Angeles.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Agence France-Presse
LOS ANGELES

Crachats, objets jetés, insultes, klaxons, moqueries... Une vingtaine de partisans de Donald Trump manifestaient lundi en bas du siège de CNN à Los Angeles et étaient accueillis avec une certaine animosité dans cette ville très démocrate.

Le petit groupe de manifestants voulait protester contre ce qu'ils estiment être un traitement défavorable des médias envers leur champion.

«Les médias ne disent pas la vérité, ils ne parlent que de la gauche, d'Hillary, il n'y a que Bill O'Reilly (l'un des présentateurs vedette, très conservateur, de la chaîne Fox News, ndlr) qui dise la vérité» affirme Bill, 75 ans, souffleur de verre à la retraite qui refuse de donner son nom de famille par peur de «représailles».

«Je n'ose pas me garer dans les rues désertes» par crainte de retrouver sa camionnette à l'effigie de Trump avec les pneus crevés, assure-t-il.

Il juge que les États-Unis sont «très divisés» actuellement et que la rhétorique de Trump, qui a tenu des propos dégradants sur les femmes et discriminatoires contre les musulmans et les hispaniques, a pu y contribuer mais se focalise sur l'économie.

«Reagan a baissé les impôts puis Bill Clinton a continué avant d'envoyer tous les emplois en Chine», poursuit-il, sous les klaxons, les insultes d'automobilistes ou piétons dans cette ville largement démocrate.

À côté de lui, une manifestante afro-américaine qui tient un panneau «Les Noirs pour Trump» essuie un «Qui t'a payée pour faire ça?» de la part d'un autre passant noir, tandis qu'une femme latino-américaine évite de peu un crachat d'un autre passant en colère face à ce rassemblement, et un jouet lancé depuis une voiture.

Dans un cabriolet qui passe, les trois occupants lèvent le majeur en riant à destination des manifestants.

Elsa Aldeguer, aide-soignante à domicile âgée de 42 ans, porte une banderole «Les latinos pour Trump».

Originaire du Salvador, elle dit être venue «légalement» aux États-Unis il y a 25 ans et se dit en faveur du mur proposé par le magnat de l'immobilier entre les États-Unis et le Mexique, l'une de ses promesses de campagne les plus controversées.

Elle affirme que malgré les propos du candidat républicain qui a qualifié les immigrés mexicains de «violeurs» et de criminels, «beaucoup d'hispaniques soutiennent Trump».

Sa famille a longtemps voté démocrate avant de se rallier à Trump: «les démocrates sont au pouvoir depuis longtemps, nous avons besoin de changement», conclut-elle.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer