L'équipe de Trump veut rassurer les dirigeants du Parti républicain

U.S. Republican presidential candidate Donald Trump holds a... (JONATHAN ERNST)

Agrandir

U.S. Republican presidential candidate Donald Trump holds a rally with supporters in Harrington, Delaware, U.S, April 22, 2016. REUTERS/Jonathan Ernst

JONATHAN ERNST

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Maison-Blanche 2016

International

Maison-Blanche 2016

Qui succédera à Barack Obama ? Consultez notre dossier sur l'élection présidentielle américaine de 2016. »

Associated Press

L'équipe du candidat républicain Donald Trump promet que les électeurs verront le milliardaire «d'une autre façon» lorsqu'il remportera l'investiture républicaine.

Ce message fait partie d'une campagne visant à convaincre les dirigeants du parti que M. Trump arrivera à faire des gains politiques auprès de l'électorat, malgré son image controversée.

M. Trump est d'ailleurs optimiste quant à l'issue des cinq prochaines élections primaires, qui se tiendront mardi dans le Rhode Island, au Connecticut, en Pennsylvanie, au Delaware et au Maryland. Donald Trump est maintenant le seul candidat qui peut espérer récolter les 1237 délégués nécessaires pour remporter l'investiture du parti, avant la convention du mois de juillet.

Le milliardaire «projette une image» actuellement, a reconnu Paul Manafort, un stratège de M. Trump, devant les membres du Comité national républicain lors d'une réunion privée dont l'enregistrement a été obtenu par l'Associated Press.

M. Manafort a toutefois signalé aux dirigeants du parti que lorsque M.Trump «quittera la scène», ils verraient «sa vraie personnalité» avec «plus de profondeur».

Selon son employé, M. Trump sait très bien qu'il devra adopter une approche plus modérée à l'avenir.

«Il le comprend. Le rôle qu'il a joué évolue vers ce que à quoi vous vous attendiez, mais il n'était pas prêt, parce qu'il devait d'abord compléter la première phase (...) Son image va changer», a soutenu M. Manafort.

Les déclarations du stratège ont été bien accueillis par certains républicains, alors que d'autres ont fait remarquer que cela remettait en doute son authenticité.

«Il essaie de devenir plus modéré. Il s'améliore», a indiqué le neurochirurgien à la retraite, Ben Carson, qui avait abandonné la course républicaine pour donner son appui à M. Trump.

Le candidat Ted Cruz, a toutefois profité de l'occasion pour dire que le meneur de la course avait «avoué candidement qu'il mentait». «Ce que son directeur de campagne dit, c'est que c'est juste un numéro. C'est juste un spectacle», a-t-il dit en entrevue à la radio.

Le sénateur Ted Cruz souhaite que M.Trump ne remporte pas une majorité de délégués avant le mois de juillet afin de les convaincre de se ranger de son côté, à la convention.

Donald Trump s'est lui-même contenté de tourner en dérision les déclarations de son stratège, affirmant qu'il ne savait pas s'il voulait adopter une attitude «présidentielle» maintenant. «À un certain point, je serai tellement »présidentiel« que vous me trouverez ennuyant», a-t-il raillé devant des partisans à Harrisburg, en Pennsylvanie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer