Le trésorier de l'EI tué

La coalition a tué en novembre dans des... (PHOTO TIRÉE DE TWITTER)

Agrandir

La coalition a tué en novembre dans des frappes aériennes le trésorier de l'EI, Abou Salah, et deux autres responsables djihadistes de haut niveau.

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

La coalition a tué en novembre dans des frappes aériennes le trésorier du groupe armé État islamique, Abou Salah, et deux autres responsables djihadistes de haut niveau, a indiqué jeudi un porte-parole militaire américain.

Abou Salah, tué «fin novembre», était «l'un des responsables financiers les plus importants et les plus expérimentés» du groupe État islamique, a indiqué le colonel Steve Warren, par vidéo-conférence depuis Bagdad.

«C'est le troisième membre du réseau financier de l'EI que nous avons tué» récemment, a indiqué le porte-parole.

«Le tuer, lui et ses prédécesseurs, épuise le savoir et le talent nécessaire pour coordonner le financement de l'organisation», a-t-il dit.

La coalition a également éliminé «également fin novembre» l'un des responsables de l'EI chargé de «l'extorsion» de fonds auprès de la population civile, a-t-il dit.

Et «à la même période», la coalition a également tué un haut responsable du groupe État islamique qui coordonnait «les transferts d'information, de personnes et d'armes».

«Ces frappes sont un exemple de la manière dont nous sommes capables de décimer les réseaux» extrémistes, a-t-il dit.

La coalition menée par les États-Unis s'efforce de désorganiser le groupe armé État islamique en éliminant de hauts responsables de l'organisation.

Pour l'instant, la coalition a eu recours à des frappes aériennes pour ces éliminations.

Mais les États-Unis ont annoncé récemment le déploiement en Irak d'une unité de forces spéciales qui sera capable notamment d'aller capturer ou tuer ces responsables en Syrie, et recueillir sur place du renseignement pour définir de nouvelles cibles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer