Lutte contre l'EI: la Turquie autorise les É.-U. à utiliser ses bases

La Turquie a autorisé les États-Unis à utiliser ses bases aériennes, en... (Photo Russ Scalf, AP)

Agrandir

Photo Russ Scalf, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

La Turquie a autorisé les États-Unis à utiliser ses bases aériennes, en particulier la grande base d'Incirlik, dans le sud, pour lutter contre l'organisation État islamique (EI), a déclaré dimanche un responsable américain de la Défense.

«Les détails de l'utilisation (des bases turques pour la lutte contre l'EI) sont toujours en cours d'élaboration», a ajouté ce responsable, parlant à l'AFP sous le couvert de l'anonymat.

L'armée de l'air américaine utilise depuis longtemps la base d'Incirlik, située dans le sud de la Turquie, et environ 1500 de ses hommes y sont stationnés.

Mais jusqu'à présent, les avions américains employés pour les bombardements contre l'EI décollent des bases aériennes d'Al-Dhafra aux Émirats arabes unis, d'Ali al-Salem au Koweït et d'Al-Udeid au Qatar, où se trouve également le centre opérationnel aérien américain pour 20 pays de la région (CAOC).

Cette dernière base est dotée d'une piste d'atterrissage de 4,5 kilomètres, et constitue un important centre logistique, où se trouve notamment un vaste dépôt de munitions.

Des avions américains F-16 sont également stationnés depuis l'année dernière en Jordanie, et le Pentagone a des accords avec Oman pour l'utilisation de bases militaires.

L'armée américaine peut en outre utiliser une base à Diego Garcia, un territoire britannique de l'océan Indien, pour des bombardiers B-52, B-1 et B-2.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer