La mission des troupes canadiennes en Irak clarifiée vendredi

Dans sa déclaration, M. Harper compte expliquer «clairement»... (Photo PC)

Agrandir

Dans sa déclaration, M. Harper compte expliquer «clairement» la façon dont le Canada continuera de contribuer, de concert avec des dizaines d'autres pays, à la lutte contre le groupe armé EI, a ajouté M. MacDonald.

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

(OTTAWA) Le premier ministre Stephen Harper a informé les leaders des autres partis politiques jeudi soir qu'il précisera vendredi à la Chambre des communes la nature de la mission de combat qu'il confiera aux troupes canadiennes en Irak.

Selon diverses sources, M. Harper devrait confirmer l'envoi d'une demi-douzaine d'avions de chasse CF-18 et des avions de ravitaillement pour participer aux frappes aériennes menées par les pays de la coalition internationale assemblée par les États-Unis contre les cibles du groupe armé État islamique.

Il devrait indiquer que cette mission de combat prendra fin après une période déterminée et que le Canada augmentera aussi du même souffle son aide humanitaire aux nombreux réfugiés qui ont fui leurs domiciles en raison des attaques menées par les djihadistes de l'EI.

«Les partis d'opposition ont été avisés ce soir que demain, le premier ministre Stephen Harper se lèvera à la Chambre des communes pour faire une déclaration ministérielle afin de décrire le soutien supplémentaire qu'apportera le Canada relativement aux efforts antiterroristes déployés contre l'EI. Ce groupe a proféré des menaces terroristes directes contre le Canada et les Canadiens, en plus de commettre des atrocités contre des enfants, des femmes et des hommes dans la région.  Comme le premier ministre l'a déjà dit, lorsque nous reconnaissons une menace comme celle-là, qui doit être contrée et qui touche des intérêts canadiens, nous faisons notre part», a indiqué le directeur des communications de M. Harper, Jason MacDonald, dans un courriel envoyé aux médias jeudi soir. 

Dans sa déclaration, M. Harper compte expliquer «clairement» la façon dont le Canada continuera de contribuer, de concert avec des dizaines d'autres pays, à la lutte contre le groupe armé EI, a ajouté M. MacDonald.

Il a précisé qu'une motion autorisant cette mission de combat sera débattue lundi et que les députés seront appelés à voter sur cette motion le même jour.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer