Le Pentagone peut «très vite» repérer des missiles nords-coréens

Manifestation de pacifistes à Guam, dimanche, en réaction... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Manifestation de pacifistes à Guam, dimanche, en réaction à la menace nord-coréenne.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le secrétaire de la Défense Jim Mattis a indiqué lundi que le Pentagone pourrait «très vite» déterminer la cible de missiles nords-coréens, si Pyongyang décidait de tirer ses missiles vers les États-Unis.

«S'ils tirent sur les États-Unis, on pourrait très rapidement avoir une guerre», a-t-il également déclaré à la presse, ajoutant que les États-Unis essaieraient d'abattre tout objet menaçant s'approchant de l'île de Guam.

Il a cependant refusé de préciser si Washington détruirait un missile passant simplement près de Guam, sans directement menacer l'île américaine située dans le Pacifique.

«Je vais conserver l'ambiguïté là-dessus, je ne peux pas dire comment on réagirait dans chaque cas de figure», a-t-il expliqué.

«Nous défendrons notre pays contre n'importe quelle attaque, à n'importe quel moment, de n'importe quel endroit», a cependant assuré M. Mattis, précisant que «les choses sérieuses commenceront» si Pyongyang décidait de mettre ses menaces à exécution et d'attaquer les États-Unis.

La Corée du Nord a menacé la semaine dernière de tirer quatre missiles en direction de Guam après la promesse du président américain Donald Trump de répondre par «le feu et la colère» à toute future menace nord-coréenne.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer