L'état d'urgence levé à Ferguson

Des deux hommes ont pris part à une... (PHOTO LUCAS JACKSON, REUTERS)

Agrandir

Des deux hommes ont pris part à une manifestation nocture, le 12 août à Ferguson.

PHOTO LUCAS JACKSON, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ferguson

International

Ferguson

La mort de Michael Brown, un jeune Noir de 18 ans abattu par un policier blanc, a plongé cette banlieue de St. Louis au Missouri, dont la population est à forte majorité afro-américaine, dans une crise raciale et sociale sans précédent. »

Agence France-Presse
CHICAGO

L'état d'urgence a été levé vendredi après trois nuits consécutives de calme à Ferguson, qui avait connu un regain de violences à l'occasion du premier anniversaire de la mort d'un Noir tué par un policier blanc, a indiqué un responsable local.

«J'ai le plaisir d'annoncer que nos officiers des forces de l'ordre ont rétabli le calme et empêché tout acte de violence à Ferguson», a écrit Steve Stenger, un responsable du comté de Saint Louis dans un communiqué annonçant la levée de l'état d'urgence.

Il avait été décrété à l'issue de la manifestation pacifique qui avait tourné à la violence, dimanche, à l'occasion de l'anniversaire de la mort de Michael Brown.

Un jeune homme de 18 ans, Tyrone Harris avait été inculpé pour une fusillade qui avait éclaté à l'issue de la manifestation, et grièvement blessé par les policiers qui avaient répliqué à ses tirs.

Après une nouvelle nuit de violence lundi, qui ont conduit à une série d'arrestations, les trois suivantes ont a été calmes, ont indiqué les autorités.

La mort de Michael Brown l'an dernier avait conduit à des émeutes raciales à travers les États-Unis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer