L'armée syrienne s'empare d'un nouveau quartier rebelle à Alep

Principal enjeu du conflit syrien, qui a fait... (PHOTO Omar Sanadiki, REUTERS)

Agrandir

Principal enjeu du conflit syrien, qui a fait plus de 300 000 morts en plus de cinq ans, Alep est divisée depuis 2012 entre secteur rebelle (est) et secteur gouvernemental (ouest).

PHOTO Omar Sanadiki, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Guerre civile en Syrie
Guerre civile en Syrie

Pour tout savoir sur le conflit syrien qui depuis mars 2011 a coûté la vie à plus de 250 000 personnes et poussé à la fuite des millions d'autres. »

Agence France-Presse
BEYROUTH

L'armée syrienne et des forces alliées se sont emparées dans la nuit de vendredi à samedi d'un nouveau quartier rebelle à Alep, dans leur vaste offensive pour reprendre le contrôle total de la deuxième ville du pays, a rapporté une ONG.

Avec la prise de ce quartier de Tariq al-Bab, le régime contrôle dorénavant environ 60 % du secteur rebelle d'Alep qui lui échappait depuis 2012, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Il s'assure ainsi le contrôle d'une route reliant les quartiers ouest de la ville aux mains des forces progouvernementales à l'aéroport international d'Alep, tenu par le régime et situé un peu plus au sud de Tariq al-Bab.

Les forces du régime ont chassé les rebelles de Tariq al-Bab à l'issue de violents affrontements ayant poussé de nombreux civils à fuir dans un quartier proche.

Un correspondant de l'AFP avait vu vendredi quelques combattants rebelles à Tariq al-Bab alors que l'armée avançait dans le quartier où commerces et boulangeries avaient baissé les rideaux.

Principal enjeu du conflit syrien, qui a fait plus de 300 000 morts en plus de cinq ans, Alep est divisée depuis 2012 entre secteur rebelle (est) et secteur gouvernemental (ouest).

Faisant fi des protestations des pays occidentaux, le régime a soumis Alep-Est à un déluge de feu avec des bombardements aériens et des tirs d'obus quasi-incessants qui ont causé la fuite de plus de 50 000 civils, d'après l'OSDH.

Depuis le 15 novembre, 307 civils, dont 42 enfants et 21 femmes, ont été tués à Alep-Est, selon l'OSDH. A Alep-Ouest, 59 ont péri à cause de tirs rebelles.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer