Dzhokhar Tsarnaev à la une du Rolling Stone fait polémique

Dzhokhar Tsarnaev à la une du Rolling Stone.... (PHOTO ROLLINGTONE.COM)

Agrandir

Dzhokhar Tsarnaev à la une du Rolling Stone.

PHOTO ROLLINGTONE.COM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentats de Boston

International

Attentats de Boston

Le fil d'arrivée du 117e marathon de Boston s'est rapidement transformé, lundi après-midi, en une véritable scène d'horreur. Vers 14h50, deux bombes ont explosé à deux endroits différents rue Boylston. Trois personnes sont mortes, dont un garçon de 8 ans. Selon un bilan provisoire, au moins 170 personnes, coureurs et spectateurs, ont été blessées, dont certaines gravement. »

Agence France-Presse

Le magazine américain Rolling Stone, spécialisé dans les entretiens-fleuves de vedettes du rock, a mis en couverture une photo de Dzhokhar Tsarnaev sur laquelle l'accusé des attentats de Boston est plutôt à son avantage, s'attirant dans la foulée une avalanche de critiques.

Le regard mélancolique, les mèches brunes lui tombant sur les yeux, la bouche cernée d'un bouc, Dzhokhar Tsarnaev a l'air songeur sur ce cliché non daté où il porte un t-shirt blanc et où il est adossé à un mur, blanc lui aussi.

> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

Les présentateurs du Today Show, la grande émission matinale de la chaîne NBC, notaient mercredi matin que le jeune homme avait un air de Jim Morrison, le chanteur des Doors que le magazine avait mis en Une en 1991, à l'occasion des 20 ans de sa mort.

La photo illustre l'article principal du bimensuel dans lequel la journaliste Janet Reitman retrace le parcours de Dzhokhar Tsarnaev, un «étudiant brillant et prometteur rejeté par sa famille, tombé dans l'islam radical, qui s'est finalement transformé en monstre».

Dzhokhar Tsarnaev à la Une du Rolling Stone.... (PHOTO ROLLINGTONE.COM) - image 2.0

Agrandir

Dzhokhar Tsarnaev à la Une du Rolling Stone.

PHOTO ROLLINGTONE.COM

Mais le portrait, qui donne un air romantique à Tsarnaev, a déclenché une avalanche de critiques dans un pays encore traumatisé par l'attentat de Boston que le jeune Américain d'origine tchétchène est accusé d'avoir planifié avec son frère, depuis décédé.

L'attaque, le 15 avril dernier, avait fait 3 morts et 264 blessés.

La page Facebook du magazine était inondée de commentaires acerbes, voire orduriers. Adrienne Graham accuse Rolling Stone de «donner une touche de glamour au terrorisme», tandis que Tom Guerra estime que «la photo du petit garçon de 8 ans tué par cette ordure» aurait été bien plus à sa place en une que celle de Dzhokhar Tsarnaev.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer