Un naufrage au large de la Libye aurait coûté la vie à 64 migrants

Des centaines de milliers de migrants ont été... (PHOTO AFP)

Agrandir

Des centaines de milliers de migrants ont été secourus en Méditerranée et transportés vers des ports italiens au cours des dernières années.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise migratoire

International

Crise migratoire

Pour tout savoir sur la crise migratoire sans précédent qui perturbe l'Europe. »

Agence France-Presse
Rome

Jusqu'à 64 migrants africains auraient péri lorsque le bateau gonflable surchargé dans lequel ils avaient quitté la Libye a coulé en Méditerranée, ont annoncé les autorités, lundi.

La Garde côtière italienne a secouru 86 passagers du bateau après qu'il a commencé à se dégonfler samedi matin, selon un responsable de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Des plongeurs spécialement formés pour les interventions de ce genre ont sauté à l'eau pour secourir des dizaines de personnes, dont certaines étaient restées à bord de l'embarcation à moitié submergée, tandis que d'autres se débattaient dans les eaux froides de la Méditerranée.

Huit corps ont été récupérés samedi. Les autorités avaient alors déclaré que les victimes étaient toutes des femmes, mais des responsables de l'OIM qui ont accueilli le navire de secours lors de son arrivée lundi à Catane, en Sicile, ont indiqué que les corps comprenaient ceux de deux hommes adultes.

La Garde cotière italienne a mené une autre opération de recherche dans la nuit de samedi à dimanche, mais n'a pas trouvé d'autres corps.

Flavio Di Giacomo, de l'OIM, a écrit sur Twitter lundi que les survivants interrogés par l'organisation à Catane ont affirmé que jusqu'à 150 personnes se trouvaient dans le bateau lorsqu'il a quitté une plage à l'est de Tripoli, en Libye.

«Soixante-quatre migrants ont perdu la vie dans le naufrage survenu samedi», a-t-il écrit, en précisant que 56 migrants disparus étaient présumés morts.

Le maire de Catane, Enzo Bianco, a affirmé à une station de radio italienne que l'un des survivants était une fillette de trois ans dont la mère a péri dans le naufrage.

«Elle s'accrochait à sa mère et elle l'a vue couler» avant d'être secourue par la Garde côtière italienne, a-t-il rapporté.

Trois autres enfants âgés de deux, neuf et dix ans ont survécu à la tragédie, a-t-il précisé.

Les migrants étaient originaires du Mali, de la Gambie, de la Côte d'Ivoire, de la Sierra Leone, du Cameroun, du Sénégal et du Nigéria, a indiqué M. Di Giacomo.

Des centaines de milliers de migrants ont été secourus en Méditerranée et transportés vers des ports italiens au cours des dernières années, dont 119 000 l'an dernier. Au moins 3100 personnes se sont noyées en tentant de rejoindre l'Europe en 2017, selon l'OIM.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer