Puissant séisme en Indonésie: près de 100 morts

«Jusqu'ici, 97 personnes ont été tuées et le... (AP)

Agrandir

«Jusqu'ici, 97 personnes ont été tuées et le nombre continue d'augmenter», a déclaré à l'AFP Tantang Sulaiman, un chef local de l'armée qui dirige les opérations de recherches et de secours.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Chaideer MAHYUDDIN
Agence France-Presse
Meureudu

Au moins 97 personnes ont péri après un fort tremblement de terre mercredi dans la province indonésienne d'Aceh, à la pointe nord de Sumatra, où des corps continuent d'être retirés des décombres, selon les autorités.

Le séisme de magnitude 6,5 s'est produit à l'aube à une faible profondeur dans le district de Pidie Jaya, dans l'ouest de l'Indonésie, au moment où des habitants de cette région majoritairement musulmane se préparaient pour la prière du matin.

Des mosquées et des échoppes se sont effondrées dans la petite ville de Meureudu, proche de l'épicentre. Des habitants ont fui leurs maisons mais d'autres ont été surpris en plein sommeil.

«Jusqu'ici, 97 personnes ont été tuées et le nombre continue d'augmenter», a déclaré à l'AFP Tantang Sulaiman, un chef local de l'armée qui dirige les opérations de recherches et de secours.

«Quand nous retirons des corps, il y en a parfois cinq, parfois dix», a-t-il ajouté.

Aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée à Aceh, une région au bord de l'océan Indien qui avait été dévastée en 2004 par un violent séisme sous-marin. Il avait provoqué un gigantesque tsunami et fait plus de 170 000 morts en Indonésie et des dizaines de milliers d'autres dans plusieurs autres pays de l'océan Indien.

Mercredi, plus d'un millier de soldats et près de 900 policiers ont été déployés dans les zones les plus touchées pour ériger des refuges temporaires pour les habitants affectés, a observé M. Sulaiman.

Des centaines de maisons et échoppes ont été endommagées par le tremblement de terre. De nombreux habitants se retrouvent du coup sans toit et ont besoin d'eau et de nourriture.

«L'électricité est toujours coupée. Certains endroits sont équipés de générateurs, mais il n'y en a pas beaucoup», a déclaré à l'AFP le responsable local de l'agence de gestion des catastrophes, Puteh Manaf.

Il a ajouté que la pluie qui a commencé à tomber sur Aceh serait propice aux maladies.

Hôpitaux submergés

Des habitants choqués erraient dans des rues envahies de débris, incapables de retourner dans leurs maisons endommagées, dans la crainte de nouvelles répliques après le violent séisme, a constaté un correspondant de l'AFP.

Les hôpitaux de la région étaient submergés par l'arrivée de blessés, à commencer par celui de Pidie Jaya.

«L'hôpital n'a pas pu accueillir tous les patients, nous avons dû les envoyer dans des hôpitaux voisins», a déclaré le chef adjoint du district de Pidie Jaya, Mulyadi.

Dans certains établissements de soins, «nous soignons les blessés à l'extérieur, nous avons mis des lits dehors car personne n'ose entrer à l'intérieur de l'hôpital» dans la crainte de répliques, a déclaré Said Abdullah, chef des services de santé du district de Pidie Jaya.

Un habitant a raconté que sa famille dormait quand le séisme s'est produit au petit matin.

«Nous nous sommes immédiatement précipités dehors, mais ça secouait. Tout s'est effondré, du toit au plancher», a déclaré à l'AFP cet homme de 37 ans, Hasbi Jaya.

Il a découvert avec effroi que ses deux enfants étaient enfouis sous les décombres de la maison familiale. Le père les a retirés inconscients au milieu des débris.

«Tout était détruit. C'était tout noir car il n'y avait pas d'électricité. J'ai regardé autour de moi et les maisons de mes voisins étaient totalement détruites», a-t-il ajouté.

En juin, un tremblement de terre également de magnitude 6,5 avait frappé l'ouest de Sumatra, détruisant des dizaines de bâtiments et blessant huit personnes.

L'Indonésie est située sur la «ceinture de feu» du Pacifique, où la collision de plaques tectoniques cause de fréquents séismes et une importante activité volcanique.

Le séisme de magnitude 6,5 s'est produit à... (REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Le séisme de magnitude 6,5 s'est produit à l'aube à une faible profondeur dans le district de Pidie Jaya, dans l'ouest de l'Indonésie.

REUTERS

L'Indonésie frappée par de fréquents séismes

Le fort tremblement de terre qui a frappé mercredi la province d'Aceh, en Indonésie, ravive le souvenir du gigantesque tsunami de décembre 2004 qui avait tué plus de 170 000 personnes dans un pays touché par une dizaine de séismes majeurs en 20 ans.

26 décembre 2004

À 7h58 heure locale (00h58 GMT) le lendemain de Noël, le fond de l'océan Indien se soulève soudainement d'une quinzaine de mètres, au large de la côte occidentale de l'Indonésie.

Le séisme, le plus puissant depuis quarante ans, atteint une magnitude de 9,1 sur l'échelle de Richter, engendrant une série de raz-de-marée monstrueux qui dévastent l'ensemble des rivages de cet océan. La première région touchée est la côte de la province d'Aceh, dans le nord-ouest de Sumatra, île d'Indonésie et la plus proche de l'épicentre du séisme. La catastrophe fait plus de 220 000 morts dans une dizaine de pays d'Asie du Sud-Est, dont plus de 170 000 en Indonésie.

27 mai 2006

Un tremblement de terre de magnitude 6,3 ébranle violemment, au petit matin, le centre de Java. La secousse se produit dans une zone peuplée au sud de la grande ville universitaire de Yogyakarta, faisant 6000 morts et 50 000 blessés. Environ 330 000 maisons et 12 000 écoles sont détruites ou endommagées.

28 mars 2005

Un séisme de magnitude 8,7 au large de Sumatra fait près de 900 morts et 6000 blessés, et provoque d'importantes destructions sur l'île de Nias (ouest).

30 septembre 2009

Un séisme de magnitude 7,6 frappe Padang, une grande ville portuaire dans le centre-ouest de Sumatra, faisant un millier de morts. Quelque 100 000 habitations sont détruites et près d'un demi-million de personnes se retrouvent sans abri.

25 octobre 2010

Plus de 430 personnes trouvent la mort dans un puissant séisme de magnitude 7,7 suivi par un tsunami sur l'archipel isolé des Mentawaï, au large de Sumatra. Plusieurs villages, notamment sur l'île de Pagai du Sud, sont dévastés par des vagues de plus de trois mètres de haut qui pénètrent jusqu'à 600 mètres à l'intérieur des terres. Quelque 15.000 insulaires perdent leurs habitations.

17 juillet 2006

Un tsunami causé par un puissant séisme sous-marin d'une magnitude de 7,7 frappe la côte sud-ouest de l'île de Java, faisant plus de 600 morts, ravageant la petite station balnéaire de Pangandaran.

2 septembre 2009

Plus de 100 morts sur l'île de Java après un séisme de magnitude 7 ressenti jusqu'à Jakarta et les îles de Bali et Sumatra.

4 juin 2000

Plus de 100 personnes sont tuées et 1300 blessées après un tremblement de terre d'une magnitude de 7,3 qui frappe la région de Bengkulu, sur l'île de Sumatra.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer