Retour triomphal de Miss Univers aux Philippines

L'actrice et mannequin de 26 ans a défilé... (PHOTO ERIK DE CASTRO, REUTERS)

Agrandir

L'actrice et mannequin de 26 ans a défilé dans les rues de Manille juchée sur un char.

PHOTO ERIK DE CASTRO, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Joel GUINTO
Agence France-Presse
MANILLE

Des dizaines de milliers de Philippines ont accueilli en héroïne lundi à Manille Pia Alonzo Wurtzbach, récemment couronnée Miss Univers lors d'une cérémonie marquée par une énorme bévue.

L'actrice et mannequin de 26 ans a défilé dans les rues de la capitale juchée sur un char, agitant le drapeau national à l'occasion d'une parade organisée pour célébrer son retour dans l'archipel.

La foule ravie se massait dans les rues pour voir la reine de beauté, troisième Philippine seulement à remporter la couronne de Miss Univers, et prendre sa photo.

«Nous sommes très fiers que la nouvelle Miss Univers soit des Philippines», a dit Rosalinda Shappit, une infirmière de 61 ans qui s'est éclipsée un petit moment de son travail pour apercevoir la jeune femme. «La vie est dure, mais sa victoire nous donne de l'espoir».

Les concours de beauté sont extrêmement populaires dans l'archipel de 100 millions d'habitants, qui y voient l'occasion d'oublier un peu la pauvreté, les catastrophes naturelles et la corruption endémique qui affligent le pays.

Ces dernières années, seul l'octuple champion du monde de boxe Manny Pacquiao, qui va tirer sa révérence en avril après un combat contre l'Américain Timothy Bradley, a reçu un tel accueil populaire.

Le concours de Miss Univers, qui se déroule à New York, est particulièrement couru aux Philippines, une ancienne colonie américaine.

Miguelito Herrera, 47 ans, a fait quatre heures d'autobus pour voir Miss Univers. Il explique que ces concours l'aident à surmonter les moments de dépression, après la perte de son emploi de commercial en 2003 et le décès de sa mère en 2013, d'autant plus qu'il n'a pas les moyens de voir un psychologue.

«Voir des reines de beauté, c'est une expérience encourageante. Nous pouvons supporter tant de choses, tant de problèmes», dit-il à l'AFP.

Pia Alonzo Wurtzbach, aux origines allemande et philippine, veut se servir de son titre comme tremplin pour sa carrière. Elle rêve en particulier d'Hollywood. «Je veux être une Bond girl philippine», a-t-elle expliqué à l'AFP, disant aussi vouloir utiliser sa notoriété pour sensibiliser l'opinion aux risques du sida.

Elle avait été couronnée le mois dernier à Las Vegas après une énorme bourde commise en direct à la télévision.

Le présentateur a d'abord attribué la couronne à Miss Colombie, laquelle a commencé à saluer et à envoyer des baisers à la foule, avant de se rendre compte de son erreur et d'annoncer la victoire de la représentante des Philippines.

Lors des festivités de retour au pays, prévues pour durer une semaine, Pia Alonzo Wurtzbach se rendra également au Parlement et rencontrera le président Benigno Aquino. Plusieurs rumeurs ont dans le passé fait état d'une liaison entre Mme Wurtzbach et le chef de l'État.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer