Japon: les secours tentent de sauver un membre de l'équipage d'un traversier en feu

À l'exception du membre d'équipage porté disparu, tous... (PHOTO AFP/GARDE CÔTIÈRE JAPONAISE)

Agrandir

À l'exception du membre d'équipage porté disparu, tous avaient pu quitter sans encombre le traversier à bord de bateaux de sauvetage pour être transportés vers d'autres navires.

PHOTO AFP/GARDE CÔTIÈRE JAPONAISE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
TOKYO

Les secouristes ont entamé samedi une opération de recherche à bord d'un traversier sur lequel s'est déclaré un incendie vendredi au large du nord du Japon afin de retrouver un membre d'équipage porté disparu, ont annoncé les garde-côtes japonais.

Les garde-côtes continuaient à lutter contre l'incendie sur le Sunflower Daisetsu duquel leur était parvenu vendredi un appel de détresse à 17 h 32, heure locale (4 h 32 heure de Montréal), alors que le traversier  se trouvait à environ 50 km de l'île septentrionale de Hokkaido.

«Le feu n'est toujours pas maîtrisé, mais le navire reste stable et son emplacement est inchangé», a déclaré un porte-parole des garde-côtes.

«Nous avons envoyé six membres de l'unité spéciale de recherche et de sauvetage sur le traversier  samedi matin et ils ont commencé leurs recherches de l'officier à bord», a-t-il ajouté.

Le traversier de 11 401 tonnes transportait 94 personnes - 71 passagers et 23 membres d'équipage --, a déclaré un responsable de MOL traversier, propriétaire du navire.

À l'exception du membre d'équipage porté disparu, tous avaient pu quitter sans encombre le traversier à bord de bateaux de sauvetage pour être transportés vers d'autres navires.

Le membre d'équipage porté disparu est Kunihiko Orita, un officier en second âgé de 44 ans, a précisé le responsable de MOL traversier .

Les raisons du sinistre n'étaient toujours pas connues. Les garde-côtes japonais ont indiqué avoir vu des flammes provenant d'un camion transporté par le traversier .

Les garde-côtes ont dit vendredi avoir dépêché sur les lieux 15 bateaux de patrouille et cinq avions tandis que quatre autres bateaux croisant dans cette zone avaient dévié de leur route pour participer aux secours.

Le traversier , qui transportait plus de 100 camions, voitures et motos, avait quitté un port situé au nord-est de Tokyo très tôt vendredi matin à destination de la ville de Tomakomai, à une distance de plusieurs centaines de kilomètres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer