Le terroriste Moussaoui accuse la famille royale saoudienne d'avoir financé Al-Qaïda

Zacarias Moussaoui... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Zacarias Moussaoui

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse

Purgeant une peine de réclusion à perpétuité dans une prison à sécurité maximale du Colorado, le Français Zacarias Moussaoui, reconnu coupable de six chefs d'accusation de complot en lien avec les attentats du 11-Septembre, accuse non seulement la famille royale saoudienne d'avoir financé Al-Qaïda, mais prétend également qu'il a discuté d'un plan pour abattre Air Force One - l'avion transportant le président des États-Unis - à l'aide d'un missile Stinger, avec un employé de l'ambassade d'Arabie saoudite à Washington, rapporte le New York Times.

Les propos de celui que l'on considère être le «20e pirate de l'air» des attentats new-yorkais qui ont coûté la vie à près de 3000 personnes ont été rejetés du revers de la main, lundi, par l'ambassade saoudienne à Washington.

Zacarias Moussaoui avait été arrêté moins d'un mois avant l'attaque menée par 19 terroristes en possession de faux papiers et en situation irrégulière sur le sol américain, alors qu'il étudiait au Minnesota sur un simulateur de vol de Boeing 747.

Les autorités américaines croient qu'ils devaient prendre part aux détournements d'avions du 11-Septembre.

À lire sur nytimes.com (en anglais)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer