Une fuite de carburant dans la baie des Anglais à Vancouver

Les autorités municipales ont indiqué qu'il s'agissait d'une... (PHOTO DARRYL DYCK, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Les autorités municipales ont indiqué qu'il s'agissait d'une fuite de combustible de soute, un produit toxique.

PHOTO DARRYL DYCK, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cara McKenna
La Presse Canadienne
VANCOUVER

Un déversement de carburant s'est produit dans les environs de la baie des Anglais à Vancouver, recouvrant ses eaux d'une nappe huileuse.

Les autorités municipales ont indiqué qu'il s'agissait d'une fuite de combustible de soute, et elles ont utilisé les médias sociaux pour prévenir la population que ce produit est toxique. Elles ont donc invité les gens à s'abstenir d'y toucher.

Une équipe d'intervention d'urgence a été alertée, mercredi, pour tenter de gérer la situation.

John Parker-Jervis, de l'autorité portuaire de Vancouver, a mentionné que le carburant semblait provenir d'un vraquier qui transportait du grain.

Il a ajouté qu'il y avait une importante nappe se répandant autour du navire. Une estacade a été mise en place pour freiner sa progression et ce, même si l'origine de la fuite n'a pas encore été confirmée.

Il a également dit que la Corporation de réponse marine de la côte Ouest a dépêché cinq bateaux sur place pour récupérer du carburant durant la nuit.

«Tôt dans la soirée, la nappe était vraiment légère et semblait irrécupérable; cependant, au fur et à mesure que le temps passait, des concentrations plus lourdes ont été trouvées», a expliqué M. Parker-Jervis.

Il a souligné qu'il ne savait pas encore s'il fallait parler d'«un gros déversement», mais il a précisé qu'une «importante opération» avait été déclenchée pour nettoyer les dégâts.

John Parker-Jervis a soutenu que pour l'instant, il est impossible de dire combien de litres de carburant ont fui.

La garde côtière, des équipes d'intervention maritime, des responsables municipaux et Transports Canada coordonnent leurs efforts pour récupérer la substance et déterminer la source de l'écoulement.

M. Parker-Jervis a noté que les priorités, à l'heure actuelle, sont de minimiser les impacts environnementaux et de garantir la sécurité publique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer