Fuite toxique à Varennes: vers un retour à la normale

Un bris d'équipement aurait causé cette fuite, qui... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Un bris d'équipement aurait causé cette fuite, qui a été stoppée vers 16h samedi.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les résidants des 15 maisons évacuées samedi en raison d'une fuite de tétrachlorure de titane à l'usine Kronos de Varennes, en Montérégie, ont pu réintégrer leurs demeures dès 11 h, dimanche matin.

« Ils sont accompagnés de pompiers munis de détecteurs de gaz pour s'assurer que tout est correct », a assuré le directeur du service des communications de la ville de Varennes, Pierre-Guy Dallaire.

Les données transmises par Urgence Environnement illustrent qu'il n'y a plus de toxicité dans le secteur, a aussi indiqué la ville sur sa page Facebook.

Vers 14h15 le périmètre de sécurité sur la route Marie-Victorin a été levé, mais le terrain de l'usine demeure sous surveillance.

Les autorités estiment que le nettoyage se poursuivra jusqu'en soirée.

Environ cinq tonnes de tétrachlorure de titane se sont échappées samedi d'un réservoir de 40 tonnes de l'usine Kronos de Varennes. Le produit chimique s'est transformé en acide chlorhydrique au contact de l'air, formant un nuage blanc à l'odeur de chlore.

Cinq travailleurs d'une usine voisine ont été incommodés. Deux d'entre eux ont dû être hospitalisés. La brèche a finalement été colmatée en après-midi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer