La Californie veut réduire ses émissions de GES de 40% d'ici 2030

La Californie est en bonne voie d'atteindre l'objectif... (PHOTO LUCY NICHOLSON, REUTERS)

Agrandir

La Californie est en bonne voie d'atteindre l'objectif qu'elle s'était fixé en 2006 de revenir d'ici 2020 à ses niveaux d'émissions de gaz à effet de serre (GES) de 1990, selon son gouverneur, Jerry Brown.

PHOTO LUCY NICHOLSON, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Changements climatiques

Environnement

Changements climatiques

Tout sur les changements climatiques »

Agence France-Presse
LOS ANGELES

La Californie souhaite réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40 % d'ici 2030, le projet le plus ambitieux en Amérique du Nord qui égale l'objectif que s'est fixé l'Union européenne, a annoncé le gouverneur de cet État américain mercredi.

Jerry Brown a signé un décret engageant la Californie à tout mettre en oeuvre pour que son État réduise ses émissions de 40 % par rapport aux niveaux de 1990.

«Ce décret met la barre très haut, non seulement pour la Californie, mais aussi pour d'autres États et d'autres pays. Mais c'est un but que nous devons atteindre, pour notre génération et les générations à venir», a expliqué M. Brown.

La Californie est en bonne voie d'atteindre l'objectif qu'elle s'était fixé en 2006 de revenir d'ici 2020 à ses niveaux d'émissions de gaz à effet de serre (GES) de 1990, selon le gouverneur.

Son annonce a été saluée par les Nations unies, organisatrices de la conférence de Paris sur le climat à la fin de l'année.

«La Californie et le gouverneur Brown ont clairement compris et assimilé la dynamique du changement climatique», s'est félicitée Christiana Figueres, la secrétaire exécutive de la Convention sur le changement climatique des Nations unies.

Les 28 pays de l'Union européenne se sont fixé le même objectif que la Californie de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 40 % d'ici 2030.

De leur côté, les États-Unis, le deuxième plus gros pollueur au monde derrière la Chine, ont affiché un objectif de réduction de 26 % à 28 % de leurs émissions d'ici 2025 par rapport à 2005.

Pékin s'est engagé à ce que ses émissions cessent d'augmenter à partir de 2030.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer