Climat: un fonds mis sur pied par les Nations unies rate la cible

L'argent servira aussi à aider les pays en... (Photo GABRIEL BOUYS, Archives AFP)

Agrandir

L'argent servira aussi à aider les pays en voie de développement à développer des sources d'énergie propre pour réduire leur recours aux hydrocarbures polluants.

Photo GABRIEL BOUYS, Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Changements climatiques

Environnement

Changements climatiques

Tout sur les changements climatiques »

Agence France-Presse
Berlin

Un fonds mis sur pied par les Nations unies pour aider les pays démunis à affronter les changements climatiques n'a pas réussi, pour l'instant, à récolter les 10 milliards $ US recherchés.

Les représentants d'une trentaine de pays rassemblés à Berlin ont contribué 9,3 milliards $ US au Fonds vert pour le climat.

Les États-Unis s'étaient engagés à verser 3 milliards $ US la semaine dernière, soit la plus importante contribution à ce jour. Le Royaume-Uni a annoncé jeudi un don de 1,13 milliard $ US. Le Japon, la France et l'Allemagne ont chacun versé au moins 1 milliard $ US.

La ministre allemande de l'Environnement s'est néanmoins déclarée satisfaite, puisque certains pays auraient l'intention d'augmenter leurs contributions au cours des prochains mois.

Le Canada va verser un autre 300 millions $ dans le Fonds vert pour le climat. La ministre de l'Environnement, Leona Aglukkaq, a affirmé jeudi que ce financement s'ajoutait à la contribution canadienne de 1,2 milliard $ à l'Initiative de financement accéléré.

Le groupe Oxfam estime que le montant global récolté jusqu'à maintenant ne représente qu'un strict minimum. Il a rappelé que des pays aussi riches que l'Australie, la Belgique et l'Autriche n'ont encore rien donné.

La cible de 10 milliards $ US devait encourager les gouvernements et les compagnies privées à contribuer encore davantage. Le fonds devrait contenir 100 milliards $ US d'ici 2020 pour aider les pays en voie de développement vulnérables à s'ajuster à la hausse du niveau des mers, au réchauffement des températures et aux variations climatiques plus extrêmes.

L'argent servira aussi à aider ces pays à développer des sources d'énergie propre pour réduire leur recours aux hydrocarbures polluants.

L'argent devrait commencer à être distribué l'an prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer