Les hivers sont moins froids, rappelle Environnement Canada

Un grande partie du pays est plongée dans... (Photo: François Roy, La Presse)

Agrandir

Un grande partie du pays est plongée dans un froid arctique, et les médias font leurs choux gras de ce front froid, mais des données d'Environnement Canada suggèrent que cela pourrait être bien pire. En fait, c'était le cas il y a peu de temps.

Photo: François Roy, La Presse

la liste:8021:liste;la boite:1409035:box

En photos:

Vague de froid

Photos Photos : Vague de froid

La Presse Canadienne
Montréal

Malgré ce qu'on pourrait croire ces jours-ci, les hivers canadiens ne sont pas aussi frigorifiques qu'ils ne l'ont déjà été.

Un grande partie du pays est plongée dans un froid arctique, et les médias font leurs choux gras de ce front froid, mais des données d'Environnement Canada suggèrent que cela pourrait être bien pire. En fait, c'était le cas il y a peu de temps.

Des données compilées pour La Presse Canadienne révèlent une chute draconienne au cours des dernières décennies du nombre de journées froides - les jours où la température chute sous moins 15 degrés Celsius.

La tendance est observée d'un océan à l'autre, à Halifax, Montréal, Toronto, Winnipeg et Calgary. Même les hivers doux de Vancouver se sont adoucis.

Les changements les plus importants ont été notés à Toronto. Les données d'Environnement Canada démontrent une chute de 52 pour cent du nombre de «journées froides» pendant les années 1970 comparativement aux années 2000.

Durant les années 1970, on a enregistré 276 journées froides à Toronto, contre moins de la moitié - «seulement» 130 - au cours de la dernière décennie.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer