Québec imposera une taxe sur l'eau aux entreprises

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Ouellet
Agence France-Presse
Québec

À compter de 2011, les entreprises et les industries seront frappées d'une nouvelle taxe de 8,8 millions $ sur le prélèvement de l'eau, a annoncé mardi la ministre du Développement durable, Line Beauchamp.

Comme en Ontario, le projet de règlement de la ministre Beauchamp introduit deux taux distincts de redevance: l'un à 2,50 $ le million de litres pour les grands industriels et l'autre, nettement plus élevé, à 70 $ le million de litres pour les entreprises d'embouteillage et les fabricants qui incorporent l'eau dans leur production.

Ces deux taux tiennent compte du type d'utilisation qui est fait de l'eau et de son impact sur les milieux naturels, a expliqué la ministre en conférence de presse à Québec.

La redevance est moindre pour les industries comme les pâtes et papiers, la métallurgie et les mines parce que l'eau qu'elles utilisent dans leur processus de production retourne pour l'essentiel dans le milieu naturel.

Ce n'est pas le cas des embouteilleurs, des fabricants de jus, de bière, de marinade et de produits chimiques, qui accaparent en entier l'eau prélevée.

À noter que le gouvernement Charest a jugé bon d'exclure le monde agricole du projet de règlement.

Avec cette nouvelle redevance sur l'eau, Québec espère amasser 8,8 millions $ par année, un montant qui sera versé au Fonds vert pour des projets spécifiques à la protection de l'eau, a précisé Mme Beauchamp.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer