Week-end fructueux pour Félix et Meira

Félix et Meira... (PHOTO FOURNIE PAR FUN FILM)

Agrandir

Félix et Meira

PHOTO FOURNIE PAR FUN FILM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Félix et Meira, troisième long métrage de fiction de Maxime Giroux, a connu un week-end fructueux en remportant quatre prix dans trois festivals.

Le film a d'abord obtenu le prix du meilleur long métrage canadien au Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA). «Félix et Meira est un film nuancé qui agit tout en subtilité, tant sur le plan de l'écriture que de la mise en scène», a estimé le jury.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'oeuvre de M. Giroux a par ailleurs remporté deux prix d'interprétation au 34e Festival international du film d'Amiens, en France. Inscrit en compétition officielle, le film a décroché les prix de meilleur acteur et meilleure actrice à Luzer Twersky et Hadas Yaron.

Enfin, les cinéphiles ont accordé le Prix du public au film dans le cadre de Arte Mare, le Festival du film et des cultures méditerranéennes qui a lieu à Bastia, en Corse.

Mettant en vedette Martin Dubreuil et Hadas Yaron, Félix et Meira raconte l'histoire d'amour improbable entre un hurluberlu québécois sans le sou et une Juive hassidique mariée et mère d'un enfant, dans le quartier Mile-End à Montréal.

Depuis sa présentation en première mondiale à Toronto (TIFF), en septembre dernier, le film a fait une bonne récolte de prix en festivals en plus d'avoir été vendu pour distribution dans 12 pays incluant la France, l'Australie, la Suisse et les États-Unis. Des discussions sont aussi en cours pour sa vente au Royaume-Uni, au Brésil et en Israël, indique le producteur Sylvain Corbeil de Metafilms.

L'oeuvre de Maxime Giroux (Jo pour Jonathan) sortira en salles au Québec le 30 janvier et le 4 février en France, ajoute M. Corbeil.

Autres prix

D'autres films québécois ont également obtenu des prix au terme de leur passage à la 28e édition du FICFA tenu à Moncton.

Miron: un homme revenu d'en dehors du monde de Simon Beaulieu a ainsi décroché le prix du meilleur moyen ou long métrage documentaire. La coupe, film de Geneviève Dulude-De Celles, a remporté le prix du meilleur court métrage canadien. Toujours dans cette catégorie, une mention spéciale est allée à Imelda de Martin Villeneuve.

Félix et Meira

Cote La Presse

Dans le Mile-End montréalais, un homme solitaire, rendu indépendant de fortune par la mort récente de son père, force le destin en amorçant une...
Fiche du film
Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer