Un troisième Emmy pour le studio montréalais Rodeo FX

Le studio montréalais Rodeo FX continue de briller sur la scène artistique... (PHOTO Game of Thrones Season 6 © HBO)

Agrandir

PHOTO Game of Thrones Season 6 © HBO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le studio montréalais Rodeo FX continue de briller sur la scène artistique internationale. Pour une troisième fois en autant d'années, le travail du studio d'effets visuels a été reconnu, samedi, à Los Angeles, lors de la cérémonie des Creative Arts Emmy Awards. L'avant-gala qui récompense, une semaine avant le grand gala, les artisans de l'ombre des meilleures séries télévisées.

Rodeo FX a remporté l'Emmy dans la catégorie Meilleurs effets visuels pour son travail sur la série Game of Thrones (Trône de fer), diffusé sur la chaîne HBO. L'épisode soumis était le neuvième de la sixième saison, soit Battle of the Bastards. Pour les amateurs de la série, c'est sans doute l'un des plus mémorables : l'épisode présente une bataille navale épique qui mène à la destruction de la ville Meereen. 

«C'est HBO qui décide lequel des épisodes sera soumis aux Emmy selon les effets qui s'annoncent les plus impressionnants. On savait avant même de commencer le travail que ça serait le neuvième, explique Matthew Rouleau, superviseur des effets visuels chez Rodeo FX. «Disons qu'on avait un peu de pression dès le départ!», admet-il en riant.

>>> Cliquez ici pour voir l'arrière-scène du travail réalisé par Rodeo FX

Une pression utilisée à bon escient et qui a valu à Matthew et son équipe la plus prestigieuse récompense de l'industrie. 

«C'est exceptionnel ! On ne s'en lasse pas», admet le jeune homme de 36 ans dont le nom vient de s'inscrire sur un trophée Emmy, pour une troisième année consécutive. «Je l'ai amené au bureau [lundi] matin pour le montrer à la gang, parce qu'on était juste une dizaine à LA. On va faire un gros party !»

Près du quart de l'équipe de Rodeo FX est affectée au développement visuel de Game of Thrones, soit une centaine de personnes qui travaillent à plein temps durant six mois pour réaliser le mandat qui leur est confié par HBO. 

«Il faut comprendre que sur l'émission, il y a un budget faramineux. Il y a 12 ou 15 compagnies d'effets visuels qui travaillent là-dedans. Mais, on est parmi ceux qui ont fait le plus de travail, explique Matthew Rouleau. En plus, on est une compagnie québécoise, fondée ici, alors la fierté est encore plus intense.»

Un défi de taille

D'une saison à l'autre, la barre est de plus en plus haute, admet M. Rouleau. L'épisode qui a valu à son équipe la reconnaissance de ses pairs représentait l'un des plus grands défis jamais relevés par les créateurs d'effets visuels montréalais.

«Dans la série, il y a la ville Meereen, et cette ville, depuis trois ans, c'est nous qui l'avons créée au complet à l'ordinateur. Dans l'épisode 9, il a fallu la faire encore plus détaillée, avec chaque arbre, des kiosques à fruits, etc. Ensuite, on a fait les bateaux, l'eau, les falaises, et le catapultage des boules de feu. Au final, on détruit la ville qu'on a construite depuis 3 ans», a-t-il expliqué, reconnaissant l'ironie de la chose. 

Cela n'équivaut toutefois pas à la fin de leur collaboration. Le studio est en pourparlers avec HBO pour la signature du contrat pour une septième saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer