Une poursuite intentée contre CBC pour une vidéo

Une image tirée de la vidéo Buffalo Lake... (PHOTO TIRÉE DE YOUTUBE)

Agrandir

Une image tirée de la vidéo Buffalo Lake Effect d'Alfonzo Cutaia.

PHOTO TIRÉE DE YOUTUBE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matt Ingram
La Presse Canadienne
Toronto

La CBC fait face à une poursuite aux États-Unis au sujet de la présumée utilisation d'une vidéo YouTube sans la permission de son propriétaire.

Dans la poursuite déposée le 11 août dans l'État de New York, Alfonzo Cutaia, de Buffalo, allègue que la CBC a violé la loi américaine sur le droit d'auteur en utilisant, sans sa permission, une vidéo d'une tempête hivernale qu'il a filmée et mise en ligne sur le site YouTube l'an dernier.

CNN est aussi poursuivie dans cette action, qui prétend que la CBC a obtenu cette vidéo - appelée Buffalo Lake Effect - de cette entreprise médiatique.

La déclaration, obtenue par La Presse Canadienne, allègue que le diffuseur public a mis en ligne la vidéo sur son site - cbc.ca - recouvert du logo de la CBC.

M. Cutaia demande une injonction contre toute autre utilisation de sa vidéo et aussi des dommages et intérêts.

Une porte-parole de la CBC a déclaré être au courant de l'action, mais que celle-ci ne lui avait pas encore été signifiée.

La vidéo en accéléré de 31 secondes, qui a été filmée de la fenêtre du bureau de M. Cutaia, au centre-ville de Buffalo, et mise en ligne le 18 novembre 2014, captait une tempête spectaculaire qui a soufflé sur la région et qui l'a couverte de deux mètres de neige au cours de plusieurs jours.

L'homme affirme avoir été contacté par plusieurs médias qui étaient intéressés à utiliser sa vidéo - mais pas par la CBC.

«C'est en quelque sorte devenu viral», a déclaré M. Cutaia lors d'une entrevue téléphonique de sa maison de Buffalo. «Mon téléphone s'est mis à sonner sans cesse, partout, à la maison, sur mon cellulaire, au travail, sur Facebook, tout le monde essayait de me joindre pour me demander la permission.»

Il affirme avoir dit aux médias qu'ils pouvaient utiliser sa vidéo pour diffusion dans les bulletins de nouvelles, mais qu'il n'a pas donné la permission que la vidéo soit mise en ligne sur des sites parce qu'il s'était inscrit au programme de monétisation de YouTube, qui offre de l'argent après un certain nombre de visionnements.

L'homme a écrit à la CBC en juin pour l'informer de ses droits sur la vidéo.

Dans une lettre datée du 14 juillet, l'avocat de la CBC, Marcel Lacoursière, a dit que la vidéo avait été obtenue pour une licence de 10 jours auprès de CNN, et que des vérifications ont démontré que la vidéo avait été utilisée pour plus de 10 jours par erreur et avait depuis été retirée du site. Il a ajouté qu'elle n'avait pas été distribuée et qu'aucun profit n'en avait été tiré, a rapporté M. Cutaia.

Sa vidéo a été vue 3,8 millions de fois jusqu'à maintenant sur YouTube.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer