«Humilié et anéanti», Joël Legendre suspend ses activités

L'animateur Joël Legendre.... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

L'animateur Joël Legendre.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Joël Legendre est «humilié et anéanti». Quelques jours après la publication d'un reportage selon lequel l'animateur a été appréhendé, l'automne dernier, alors qu'il se masturbait devant un policier en civil dans un parc de Longueuil, il suspend toutes ses activités pour une durée indéterminée afin de «sauver ce qu'il lui reste de dignité».

Cette descente aux enfers a commencé au début de la semaine, lorsque le Journal de Montréal a écrit que M. Legendre avait plaidé coupable à un constat d'infraction et payé une amende de 438 $ pour avoir commis un acte d'indécence au parc Marie-Victorin, à Longueuil.

Questionné par le quotidien dans le stationnement de la station Rouge FM, où il animait l'émission du matin, l'animateur a d'abord réfuté la nouvelle, puis modifié sa version des faits plus tard dans la journée, en disant qu'il avait uriné alors qu'il faisait son jogging.

Or, cette information s'est révélée fausse. Hier, le Journal citait le procureur en chef de la cour municipale de Longueuil, Me Daniel Gauthier, qui affirmait qu'aucun constat d'infraction n'avait été remis à un citoyen pour avoir uriné au parc Marie-Victorin, en 2014.

En début de soirée, hier, l'animateur a finalement brisé le silence. Il a publié sur sa page publique Facebook un message destiné à ses admirateurs.

«J'ai menti en début de semaine pour protéger ma famille et sauver ce qu'il me restait de dignité. [...] Cet incident, bien qu'il soit dérangeant, troublant, choquant et qu'il soulève des questions, n'est pas un acte criminel», a écrit M. Legendre.

«C'est très difficile pour moi de vous adresser ces quelques mots. Je le fais par souci de transparence pour mes proches, mes employeurs, mes collègues et le public qui me couvre d'affection depuis des années.»

Des milliers d'internautes ont rapidement commenté son message sur les réseaux sociaux. La vaste majorité d'entre eux l'ont encouragé à revenir dans la vie publique et ont manifesté leur désaccord avec la publication de cette histoire de nature privée, selon eux.

«Je n'en demeure pas moins humilié et anéanti. Mais puisque j'ai partagé à maintes reprises mes grandes joies avec le public, je dois maintenant faire face à cette désolante situation. [...] Je tire des grandes leçons de vie de cet incident. J'en suis sincèrement désolé et j'espère de tout coeur que vous saurez me pardonner», a renchéri M. Legendre.

Une longue journée de réflexion

Hier matin, Joël Legendre a annulé l'ensemble de ses engagements pour la journée. Cette décision a marqué le début de sa réflexion sur son avenir professionnel à court terme, le menant à la décision de se retirer temporairement de la vie publique.

Selon Olivier Racette, chef de service aux communications corporatives de Bell Média, Joël Legendre a mis fin au contrat qui le liait à l'entreprise, propriétaire de la station de radio Rouge FM et de la chaîne de télévision Canal Vie, où il animait Un été avec Joël et Un hiver avec Joël.

«Nous le remercions pour sa contribution et nous lui souhaitons la meilleure des chances dans le futur», a déclaré M. Racette.

L'animateur était aussi porte-parole de l'Expo Manger santé et vivre vert, qui débute la semaine prochaine au Palais des congrès de Montréal. Hier après-midi, la directrice des relations de presse de l'événement, Louise Nassif, n'excluait pas la possibilité que M. Legendre y participe.

«Ça fait partie de crises qui peuvent arriver à n'importe qui, n'importe quand, a-t-elle dit. Personne n'est à l'abri de ça, finalement. Dans l'organisation, il n'y a aucun jugement ou quoi que ce soit.»

M. Legendre a toutefois fait savoir hier qu'il se retirait de l'exposition.

Un parc problématique

L'automne dernier, plusieurs citoyens ont signalé aux autorités municipales de Longueuil que le parc Marie-Victorin, situé au bord du fleuve Saint-Laurent, avait perdu sa vocation familiale en raison de comportements jugés délinquants par des citoyens.

«La Ville a donc demandé à son service de police d'effectuer des interventions au parc. On nous avait en effet signalé que l'endroit [était le théâtre] d'actes non appropriés à caractère sexuel», a expliqué le porte-parole de la Ville de Longueuil, Renaud Beauchemin.

Nous avons tenté de parler à plusieurs reprises à Joël Legendre au cours des deux derniers jours. Jusqu'à tard hier, des personnes de son entourage nous ont cependant indiqué que l'animateur préférait ne pas commenter cette affaire pour le moment.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer