Le retour des filles de Call-TV

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

En dépit de la vague de mécontentement provoquée par Call-TV, les animatrices... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Photo: Bernard Brault, La Presse

Nathaëlle Morissette
La Presse

En dépit de la vague de mécontentement provoquée par Call-TV, les animatrices de l'émission n'éprouvent aucun regret. De retour d'Autriche, où elles ont séjourné pendant trois mois pour tourner cette télé-tirelire qui invitait les téléspectateurs à participer à des jeux-questionnaires, les trois filles estiment que cette aventure leur ouvrira certainement les portes de l'univers télévisuel.

Depuis qu'elles sont rentrées au bercail, Évelyne Audet, Geneviève Meunier et Marie-Andrée Poulin, les animatrices de Call-TV - diffusée sur les ondes de l'ancienne TQS, devenue V - sont visiblement en demande. Elles ont présenté un prix, dimanche, à la soirée des Gémeaux, immédiatement après la diffusion d'un sketch humoristique qui se moquait de leur émission. L'une d'elles, Évelyne Audet, comptera également parmi les invités à la première de Tout le monde en parle dimanche prochain.

Mais que dire des nombreuses plaintes et critiques provenant de téléspectateurs qui se sont sentis floués? Plusieurs ont affirmé qu'on leur facturait 1 $ chaque fois qu'ils tentaient d'appeler pour participer à l'émission. À la fin du mois d'août, le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a blâmé V en l'accusant d'avoir manqué de transparence lors de la présentation de certains jeux-questionnaires.

«Chaque personne peut penser ce qu'elle veut de Call-TV, a affirmé sans détour Évelyne Audet, interrogée par les journalistes, dans les coulisses du gala des prix Gémeaux. Nous, on a vraiment juste fait notre boulot et on l'a fait du mieux qu'on pouvait.»

À ses côtés, sa collègue Geneviève Meunier a ajouté que le trio d'animatrices avait été mis au parfum des commentaires et du mécontentement de plusieurs téléspectateurs. «Nos parents nous appelaient et on était au courant de tout ce qui se disait ici, dit-elle. On était tellement contentes d'être là-bas. On a fait ce qu'on avait à faire.»

Pour ce qui est de la nature du travail, les jeunes femmes ont confié que l'animation de Call-TV leur donnait parfois du fil à retordre, notamment lorsque venait le temps de combler les temps morts en ondes. À ce sujet, l'animatrice des Gémeaux, Véronique Cloutier, est venue à leur rescousse pendant le gala en soulignant que faire de la télévision en direct n'est pas une tâche facile.

«C'était un défi olympien, a admis Évelyne Audet. C'était vraiment une tâche colossale. C'est pour ça qu'on l'a fait, aussi. Je pense qu'on avait quelque chose à prouver si on voulait que ça fonctionne pour nous dans ce métier-là.»

Impossible de savoir si l'émission, qui a pris fin en août, reviendra en ondes. Marie-Andrée Poulin a toutefois semé le doute lors de la dernière émission en invitant les téléspectateurs à suivre à nouveau Call-TV, en octobre.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer