Liverpool soulignera cet été le 50e anniversaire de l'album Sgt. Pepper's

La municipalité du nord-ouest de l'Angleterre a annoncé... (Photo Peter Byrne, PA via AP)

Agrandir

La municipalité du nord-ouest de l'Angleterre a annoncé mercredi qu'elle avait demandé à 13 artistes, de disciplines variées et d'origines diverses, de créer une oeuvre en s'inspirant de l'une des 13 chansons de l'album.

Photo Peter Byrne, PA via AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Londres

Liverpool s'apprête à célébrer en grande pompe cet été le cinquantième anniversaire de l'album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, l'un des plus mythiques des Beatles, quatre enfants de cette ville anglaise.

La municipalité du nord-ouest de l'Angleterre a annoncé mercredi qu'elle avait demandé à 13 artistes, de disciplines variées et d'origines diverses, de créer une oeuvre en s'inspirant de l'une des 13 chansons de l'album. Ainsi, le chorégraphe Mark Morris a hérité de la chanson titre de l'album, l'artiste de cabaret Meow Meow (Melissa Madden Gray) s'occupera à sa façon de Lovely Rita, et la muraliste américaine Judy Chicago s'inspirera de Fixing a Hole.

On prévoit aussi un gigantesque choeur de 64 chorales pour interpréter When I'm Sixty-Four.

Toutes les oeuvres seront présentées en grande première mondiale dans différents lieux de Liverpool entre le 25 mai et le 16 juin prochains.

Le 1er juin, jour anniversaire du lancement de l'album en 1967, la Ville de Liverpool offrira un spectacle pyrotechnique créé par le maître français Christophe Berthonneau.

Vers le milieu des années 1960, les Beatles, très en demande sur la planète entière, étaient fatigués des longues tournées. Ils ont donné leur tout dernier concert public en août 1966, pour se consacrer ensuite aux enregistrements en studio. L'album Sgt. Pepper a été enregistré aux mythiques studios Abbey Road, à Londres, sur une période de cinq mois, de la fin de 1966 jusqu'au début de 1967.

Mêlant les innovations technologiques et de multiples influences musicales - notamment le classique indien, le vaudeville britannique et le «psychédélique» -, les chansons du microsillon se sont rapidement hissées aux premiers rangs des palmarès au Royaume-Uni, aux États-Unis et ailleurs dans le monde. L'album des «Fab Four» a immédiatement été considéré comme un jalon dans l'histoire du rock'n'roll.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer