Le Nobel de littérature remis à Bob Dylan

Bob Dylan... (Photo Philippe Lopez, Agence France-Presse)

Agrandir

Bob Dylan

Photo Philippe Lopez, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Camille BAS-WOHLERT
Agence France-Presse
Stockholm

Le chanteur et compositeur américain Bob Dylan, dont les textes poétiques ont influencé deux générations d'artistes dans le monde entier, a reçu jeudi le prix Nobel de littérature, un choix audacieux et controversé.

>>> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

>>> Commentez sur le blogue d'Alain Brunet

Robert Allen Zimmerman, alias Bob Dylan, 75 ans, a été récompensé «pour avoir créé dans le cadre de la grande tradition de la musique américaine de nouveaux modes d'expression poétique», a annoncé la secrétaire générale de l'Académie suédoise, Sara Danius.

Les délibérations du jury demeurent secrètes pendant 50 ans, mais Sara Danius a tenté peu après l'annonce de désamorcer la polémique naissante et de justifier le choix de Dylan au détriment de romanciers ou de poètes qui pour certains attendent le prix depuis des années.

Lire : Bob Dylan, 10 albums essentiels

«Bob Dylan écrit une poésie pour l'oreille, qui doit être déclamée. Si l'on pense aux Grecs anciens, à Sappho, Homère, ils écrivaient aussi de la poésie à dire, de préférence avec des instruments», a-t-elle fait valoir, assurant qu'une «grande unité» avait présidé au vote des académiciens.

«Il est extrêmement doué pour la rime. C'est un sampleur littéraire», a-t-elle ajouté.

L'annonce a été accueillie par les hourras de l'assistance sous les ors de l'Académie à Stockholm, laissant médusés les commentateurs habitués à voir couronnés des prosateurs établis.

Parmi les sempiternels favoris, Salman Rushdie a vanté sur Twitter «un super choix», le qualifiant de «brillant héritier de la tradition des bardes», l'Américaine Joyce Carol Oates saluant ses «textes littéraires, au sens le plus profond».

Son ancienne partenaire Joan Baez, avec qui Bob Dylan avait poursuivi sa collaboration après leur séparation en 1965, a salué «une nouvelle étape vers l'immortalité» du chanteur.

«De mon répertoire qui s'étale sur 60 ans, aucune chanson n'a été aussi émouvante et ne valait autant la peine dans sa profondeur, sa noirceur, son mystère, sa beauté et son humour que celles de Bob», a écrit la chanteuse folk sur Facebook.

Du côté des critiques, nombreuses sur les réseaux sociaux, l'Écossais Irvin Welsh, auteur de Trainspotting, s'est moqué d'un prix décerné par «des hippies séniles».

Légende vivante

Avec son folk-rock lettré, ses lunettes noires et sa voix rugueuse, Bob Dylan est passé du troubadour folk à l'aube des années soixante à la superstar décorée en 2012 par le président américain Barack Obama, qui s'était alors dit «grand fan» du musicien et l'a de nouveau encensé jeudi sur Twitter: «Félicitations à l'un de mes poètes préférés, Bob Dylan, pour ce Nobel tout à fait mérité».

Robert Allen Zimmerman a toujours suivi son propre chemin de génie musical.

En 1959, étudiant à l'Université de Minneapolis, il découvre les pionniers du blues, du country et du folk : Robert Johnson, Hank Williams et surtout Woody Guthrie. À cette époque, il adopte le nom de scène de Bob Dylan.

Abandonnant les études, il déménage à New York en 1961. La percée se produit en 1963 avec l'album The Freewheelin' Bob Dylan et ses deux titres folk de protestation: Blowin' in the Wind, qui deviendra un hymne contre la guerre au Viêtnam, et A Hard Rain's A-Gonna Fall.

En 1963, il participe à la Marche sur Washington autour de Martin Luther King. À la fin des années 1970, l'imprévisible rebelle découvre le christianisme et déroute une partie de ses fans.

«D'inspiration idéaliste»

Like A Rolling Stone, le petit-fils d'immigrants juifs russes né à Duluth (Minnesota) continue de promener son harmonica et sa guitare aux quatre coins de la planète pour une tournée baptisée Never Ending Tour. Au moment de se produire jeudi soir à Las Vegas, il n'avait pas encore réagi à sa consécration littéraire.

Il a sorti en mai son 37e album studio, Fallen Angels, où il interprète des standards américains popularisés par Frank Sinatra.

Premier musicien récompensé par l'Académie depuis la création du prix en 1901, son nom comme celui du Canadien Leonard Cohen revenait de temps en temps dans les spéculations autour du Nobel, sans jamais être pris au sérieux.

Dans son testament, Alfred Nobel prescrit de récompenser «l'auteur de l'ouvrage littéraire le plus remarquable d'inspiration idéaliste».

Ce n'est pas la première fois que l'Académie surprend. En 1953, elle avait décerné le Nobel de littérature à l'homme d'État britannique Winston Churchill.

Bob Dylan... (Photo archives La Presse) - image 3.0

Agrandir

Bob Dylan

Photo archives La Presse

Bob Dylan en dix grandes dates

  • 24 mai 1941: naissance de Robert Zimmerman à Duluth (Minnesota).
  • 1962: publie son premier album Bob Dylan. Enregistre l'hymne pacifiste Blowin' in the Wind.
  • 28 août 1963: participe à la grande marche sur Washington pour les droits civiques et chante après le discours de Martin Luther King.
  • 1965: déroute ses fans en passant du folk acoustique au rock électrique avec l'album Bringing it All Back Home. Se fait huer au festival folk de Newport.
  • 1966: publie l'album Blonde on Blonde, considéré comme son chef d'oeuvre.
  • 30 juillet 1966: accident de moto qui l'écarte de la scène pendant trois ans.
  • 1979: conversion au christianisme.
  • 1988: entame son Never Ending Tour, terme inventé par la critique pour qualifier une tournée quasiment ininterrompue jusqu'à ce jour.
  • 2008: obtient le prix Pulitzer de musique.
  • mai 2016: publie son dernier album en date Fallen Angels, composé de reprises de Frank Sinatra.

Fallen Angels, de Bob Dylan... (image fournie par Columbia/Sony Music) - image 4.0

Agrandir

Fallen Angels, de Bob Dylan

image fournie par Columbia/Sony Music

La discographie de Bob Dylan

Bob Dylan, 1962The Freewheelin' Bob Dylan, 1963

The Times They are A-Changin', 1964

Another Side of Bob Dylan, 1964

Bringing It All Back Home, 1965

Highway 61 Revisited, 1965

Blonde on Blonde, 1966

Bob Dylan's Greatest Hits, 1967

John Wesley Harding, 1967

Nashville Skyline, 1969

Self Portrait, 1970

New Morning, 1970

Bob Dylan's Greatest Hits, Vol. 2, 1971

Pat Garrett and Billy the Kid (trame sonore), 1973

Dylan, 1973

Planet Waves, 1974

Before the Flood, 1974

Blood on the Tracks, 1975

The Basement Tapes, 1975

Desire, 1976

Hard Rain, 1976

Street Legal, 1978

At Budokan, 1979

Slow Train Coming, 1979

Saved, 1980

Shot of Love, 1981

Infidels, 1983

Real Live, 1985

Empire Burlesque, 1985

Biograph, 1985

Knocked Out Loaded, 1986

Dylan & the Dead (avec Grateful Dead), 1988

Down in the Groove, 1988

Oh Mercy, 1989

Under the Red Sky, 1990

The Bootleg Series, Vol 1-3, 1991

Good as I Been to You, 1992

The 30th Anniversary Concert Celebration, 1992

World Gone Wrong, 1993

Greatest Hits, Vol. III, 1994

MTV Unplugged, 1995

Time Out of Mind, 1997

Live 1996, 1998

The Essential Bob Dylan, 2000

Love and Theft, 2001

Bob Dylan Live 1975, 2002

Bob Dylan Live 1964, 2004

No Direction Home, 2006

The Best of Bob Dylan, 2006.

Modern Times, 2006

Dylan, 2007

Tell Tale Signs, 2008

Together Through Life, 2009

Christmas in the Heart, 2009

The Collection, 2009

The Original Mono Recordings, 2010

The Witmark Demos, 2010

The Best of the Original Mono Recordings, 2010

All Time Best: Dylan, 2011

The Best of Original Mono Recordings, 2010

Bob Dylan in Concert: Brandeis University, 2011

Tempest, 2012

Another Self-Portrait, 2013

The 30th Anniversary Concert Celebration, 2014

The Basement Tapes Complete, 2014

The Basement Tapes Raw, 2014

Shadows in the Night, 2015

The Best of the Cutting Edge, 2015

The Cutting Edge, 2015

Fallen Angels, 2016

_________________________________________________________

Source: bobdylan.com

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer