Violation du droit d'auteur: Justin Bieber et Skrillex clament leur innocence

Justin Bieber... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Justin Bieber

Photo archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Justin Bieber et Skrillex ont répliqué aux allégations de violation du droit d'auteur concernant leur succès Sorry.

Dans une poursuite déposée devant une cour fédérale de Nashville, l'auteure-compositrice-interprète Casey Dienel soutient que Sorry reprend un riff vocal de sa pièce Ring The Bell figurant sur son album Baby lancé en 2014.

Selon la poursuite, l'avocat de Mme Dienel a envoyé une lettre à l'avocat et au gérant de Justin Bieber concernant la présumée violation, mais ces derniers n'ont jamais répondu.

Vendredi, Skrillex a publié une courte vidéo sur Twitter d'une version a cappella de Sorry tirée des séances d'écriture ayant permis de créer la chanson afin de démontrer comment l'ouverture de la pièce avait été composée.

Il a accompagné la vidéo d'un message disant «DÉSOLÉ, mais nous ne l'avons pas volé», de l'identifiant de Justin Bieber sur Twitter et de l'emoji représentant des mains jointes en signe de prière.

Justin Bieber a retransmis la vidéo avec les mots-clics  nousnesommespasdesvoleurs et  sorry, ainsi qu'un bonhomme sourire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer