Mélomanie: Symphonie «des Mille» et Ludwig van Montréal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au-delà des formes dérivées de la chanson, l'écoute passionnée de la musique implique aujourd'hui un très vaste corpus: musique classique, musique contemporaine, opéra, musiques électroacoustique ou électronique, jazz, et plus encore. La nouvelle rubrique Mélomanie fait un survol de l'actualité dans le domaine, deux fois par mois.

Symphonie «des Mille» et retour de Christian Blackshaw

La saison de l'Orchestre symphonique de Montréal s'ouvre de manière grandiose sous la direction de Kent Nagano avec la Symphonie nº 8 en mi bémol majeur - dite «des Mille» - de Gustav Mahler, les 19 et 21 septembre à la Maison symphonique. Plus de 350 musiciens et chanteurs y sont impliqués! Pour sa part, l'ensemble I Musici partagera de nouveau la scène avec le pianiste Christian Blackshaw, l'un des plus grands mozartiens de notre temps. Le 24 septembre à la Maison symphonique, l'orchestre de chambre montréalais et le soliste britannique proposeront entre autres oeuvres l'exécution du Concerto pour piano no 24 en do mineur K. 491 de Mozart.

Sur le web: Ludwig van Montréal arrive en ville

Longtemps collaboratrice de La Presse, Caroline Rodgers est maintenant partenaire du site Musical Toronto, incessamment rebaptisé Ludwig van Toronto. Ce portail canadien attire près de 50 000 visiteurs uniques et compte parmi ses collaborateurs le très influent blogueur de musique classique Norman Lebrecht. Lancé officiellement demain à la Chapelle historique du Bon-Pasteur avec le concert du quatuor Quartom, le jumeau local du site torontois se nommera Ludwig van Montréal. Constitué de chroniqueurs spécialisés et rémunérés, ce nouveau site internet peut compter sur le membership de l'Orchestre Métropolitain, de l'Orchestre de la Francophonie, de la Fondation Arte Musica, des facultés de musique des universités McGill et de Montréal, du Concours musical international de Montréal, des Jeunesses musicales du Canada, du Concours de musique du Canada, de la Chapelle historique du Bon-Pasteur et de l'orchestre Appassionata.

https://www.ludwig-van.com/montreal/

Caroline Rodgers est la rédactrice en chef du... (pHOTO FRANçOIS ROY, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Caroline Rodgers est la rédactrice en chef du site spécialisé en musique classique Ludwig van Montréal, qui sera lancé demain.

pHOTO FRANçOIS ROY, LA PRESSE

Classique et contemporain: Terre des hommes

Vendredi à la salle Bourgie, le Quatuor Arthur-LeBlanc et Les Violons du Roy proposeront un concert thématique autour du 50e anniversaire de l'Exposition universelle de Montréal. Sous la direction du jeune chef montréalais Andrei Feher, le programme s'inspire du thème d'Expo 67, Terre des hommes, «évoquant le rapport de l'être humain à la nature et à la culture» et puisant dans différentes époques des répertoires classique et contemporain: Quatuor à cordes no 16 en fa majeur, op. 135 (version pour orchestre à cordes) de Beethoven, Introduction et allegro, op. 47 d'Edward Elgar, Concerto pour cordes de Nino Rota, Divertissement de Pierre Mercure, Wihtikow, nocturne pour orchestre à cordes de Yannick Plamondon (commande du Toronto Symphony Orchestra), et Elegy pour orchestre à cordes de Morton Gould.

Jazz contemporain: L'ONJM à la découverte de John Korsrud

L'Orchestre national de jazz de Montréal accueille John Korsrud, directeur artistique du Hard Rubber Orchestra de Vancouver, un des meilleurs ensembles de jazz contemporain/musique actuelle au pays. L'orchestre montréalais de 18 musiciens et improvisateurs y exécutera des compositions originales du chef invité ainsi que des oeuvres du compositeur et guitariste montréalais René Lussier, avec qui le Hard Rubber Orchestra a jadis collaboré. La violoniste et improvisatrice Lisanne Tremblay ainsi que la pianiste, compositrice, improvisatrice et leader d'orchestre Marianne Trudel participeront à ce concert prévu le 21 septembre à L'Astral.

La soprano Sarah Wegener... (Photo fournie par la Fondation Arte Musica) - image 3.0

Agrandir

La soprano Sarah Wegener

Photo fournie par la Fondation Arte Musica

Classique: Mélodies romantiques à la salle Bourgie

Le 22 septembre à la salle Bourgie, des musiciens de l'OSM suggèrent un programme composé de mélodies romantiques. Réunis sur scène en quatuor à cordes, se produiront Olivier Thouin, violon, Jean-Sébastien Roy, violon, Victor Fournelle-Blain, alto, et Sylvain Murray, violoncelle. La soprano Sarah Wegener sera de la partie pour y interpréter des oeuvres romantiques, postromantiques et modernes: Chanson de Mélisande de Gabriel Fauré, Fünf Ophelia-Lieder de Johannes Brahms, Nacht, extrait des Sieben frühe Lieder d'Alban Berg, Sechs Gesänge, op. 107 (arrangement pour soprano et quatuor à cordes d'Aribert Reimann) de Robert Schumann. Les quatre musiciens de l'OSM interpréteront en outre la Sérénade italienne en sol majeur, pour quatuor à cordes de Hugo Wolf, Langsamer Satz, pour quatuor à cordes d'Anton Webern, ainsi que le Quatuor à cordes no 1 en mi bémol majeur, op. 12 de Felix Mendelssohn.

Classique moderne: Pentaèdre, «Ouverture à la française»

Pour sa nouvelle saison, le quintette à vent Pentaèdre accueille son nouveau directeur artistique, Mathieu Lussier, qui est d'ores et déjà bassoniste de l'ensemble, ainsi que la hautboïste Marjorie Tremblay, aussi deuxième hautboïste de l'Orchestre Métropolitain. Le 22 septembre à la salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal, l'ensemble présente un programme sous la bannière Ouverture à la française, «faisant le pont entre deux siècles de musique». Pentaèdre s'attaque aux quintettes pour pianos et vents d'André Caplet (1878-1925) et d'Albéric Magnard (1865-1914), sans compter la Sonate pour hautbois de Francis Poulenc, oeuvre ultime du compositeur, ainsi que Deux mouvements pour quatuor à vent, une oeuvre rarement jouée de Jacques Ibert (1890-1962). Mathieu Gaudet sera le pianiste invité pour ce programme.

Classique et world: Musique classique... haïtienne

La Société de recherche et de diffusion de la musique haïtienne présente la Nuit des pianos d'Haïti, qui mettra en relief le talent des pianistes David Bontemps, Montréalais d'origine haïtienne, et Lidia Guerberof Hahn, d'origine argentine et résidante de Mexico. Lors de ce concert prévu le 23 septembre au Conservatoire de musique de Montréal, David Bontemps interprétera ses 12 variations du thème carnavalesque Gede Nibo, composé par le pianiste et clarinettiste haïtien Ludovic Lamothe (1882-1953) que l'on surnommait jadis «le Chopin noir». Ces variations ont été enregistrées par le musicien québécois dans un second album de son cru paru le printemps dernier. Également au programme de ce concert, des oeuvres rares pour deux pianos.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer