OSM Pop 2017-2018: un trio dépareillé

Dylan Phillips et Conner Molander, de Half Moon... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Dylan Phillips et Conner Molander, de Half Moon Run, avec le chef Simon Leclerc, qui orchestrera leurs chansons.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un groupe rock anglo montréalais, un chanteur touche-à-tout entouré de ses amis et une imitatrice qui n'a rien à son épreuve. C'est la triple proposition étonnante de l'Orchestre symphonique de Montréal et du chef et orchestrateur Simon Leclerc pour la saison 2017-2018 de la série OSM Pop.

Half Moon Run

Les quatre Montréalais d'adoption vont laisser leurs instruments à la maison et chanter avec l'OSM sur des musiques orchestrées par le chef Simon Leclerc.

> Dylan Phillips: «J'ai hâte de voir ce qu'il est possible de faire avec un arrangeur renommé qui va réimaginer les chansons avec nous. J'adore [la musique symphonique]. C'est une de mes grandes passions.»

> Conner Molander: «Il ne faut pas limiter le potentiel de l'orchestre à un genre d'accompagnement à la guimauve. Si on prend les sons plus éthérés et les éléments rythmiques plus complexes de nos chansons et qu'on les transpose dans des arrangements orchestraux, ça peut devenir vraiment créatif.»

> Simon Leclerc: «Je veux que leurs fans tripent, même s'ils sont déstabilisés. C'est le but de ce genre d'exercice: prendre ces artistes et faire avec eux quelque chose de différent qu'ils ne vont pas refaire le surlendemain dans une autre ville.»

À la Maison symphonique, les 26 et 27 septembre 2017.

Carte blanche à Bruno Pelletier

Bruno Pelletier chantera seul, en duo ou en trio avec des amis qu'il a choisis: Daniel Boucher, Sylvain Cossette, Luce Dufault, Marc Hervieux, Laurence Jalbert, Jonas et la pianiste Julie Lamontagne.

> Bruno Pelletier: «Il faut aller un peu en territoire inattendu pour que le public ait une soirée unique. Ce n'est pas juste un show de Bruno, c'est son univers et des gens qu'il aime [...]. Inviter Julie [Lamontagne], c'est une idée que j'ai eue: pourquoi on n'invite pas également des musiciens?»

> Simon Leclerc: «Je ne ferais pas ça avec n'importe qui d'autre, mais comme Bruno est un vieux chum, je sais qu'on peut lui donner carte blanche comme point central et des éléments autour de lui. Bruno est un gars d'équipe à cause de toutes les comédies musicales auxquelles il a participé.»

À la Maison symphonique, les 27 et 28 février 2018.

Véronic DiCaire

L'imitatrice a livré ses commentaires sur FaceTime depuis l'aréna de Bordeaux où elle donnait son spectacle hier soir.

> Véronic DiCaire: «Avec Simon Leclerc, on s'est imaginé - et on va s'imaginer parce que le concept est encore à travailler - qu'est-ce que ça pourrait être, des voix, des univers de Lady Gaga avec l'OSM, des mélanges de voix. Il est fort possible qu'il y ait des invités aussi qui se greffent à ces voix-là [...]. Ça va être un très beau défi musical.»

> Simon Leclerc: «C'est comme si on me demandait: "Veux-tu faire un concert avec Céline Dion, Barbra Streisand, Beyoncé et Édith Piaf le même soir?" Je dirais oui. Je pense que ce qu'on va faire n'a jamais été fait dans le monde. Je trouve ça insensé.»

À la Maison symphonique, les 1er et 2 mai 2018.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer