Gala des prix Opus: 20 ans de reconnaissance pour les musiciens d'ici

Le violoncelliste Stéphane Tétreault et la pianiste Lysandre... (Photo Ninon Pednault, La Presse)

Agrandir

Le violoncelliste Stéphane Tétreault et la pianiste Lysandre Ménard ont donné une prestation, hier, lors du gala des prix Opus.

Photo Ninon Pednault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline Rodgers

Collaboration spéciale

La Presse

Le milieu musical s'est réuni pour le gala des prix Opus, hier soir, à la salle Bourgie. L'événement, qui récompense chaque année les artistes en musique classique, jazz et musique du monde, fêtait par la même occasion son 20e anniversaire.

En tout, 26 lauréats ont été récompensés pour leur excellence. Six d'entre eux se sont partagé 30 000 $ en argent. La soirée, animée par Mario F. Paquet et Katerine Verebely, a été ponctuée de prestations musicales du quatuor de saxophones Quasar, de Stéphane Tétreault, de Lorraine Desmarais et du jeune et dynamique ensemble collectif9, entre autres.

Trois prix pour l'OSM

C'est l'Orchestre symphonique de Montréal qui est ressorti de la soirée avec le plus de récompenses en remportant des prix pour deux de ses enregistrements et un troisième dans la catégorie Production de l'année - jeune public pour son concert Le bal des enfants - L'aventure espagnole de Don Quichotte. Le premier album récompensé était L'aiglon, qui a marqué le retour de l'OSM dans le giron de la prestigieuse étiquette Decca, et le second, L'intégrale des concertos pour violon de Saint-Saëns, avec Andrew Wan, sous étiquette Analekta.

Deux Opus pour Chants libres

La compagnie lyrique de création Chants libres, qui produit depuis 1990 des opéras contemporains, a pour sa part remporté deux trophées pour sa production The Trials of Patricia Isasa, mise en scène par Pauline Vaillancourt et présentée en mai 2016. L'opéra, qui était inspiré de l'histoire vécue de la militante des droits de la personne Patricia Isasa, emprisonnée et torturée en Argentine à l'âge de 16 ans en 1976, a remporté les prix Concert de l'année - musique moderne, contemporaine et Concert de l'année - Montréal.

Beth McKenna accepte le prix du Concert de... (Photo Ninon Pednault, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Beth McKenna accepte le prix du Concert de l'année - jazz et musiques du monde pour le concert Home Montreal, du Beth McKenna Jazz Orchestra.

Photo Ninon Pednault, La Presse

Prix individuels

La mezzo-soprano Julie Boulianne a reçu le prix de l'interprète de l'année, assorti d'une bourse de 5000 $ du Conseil des arts du Canada. C'est le pianiste Charles Richard-Hamelin, dont la carrière internationale a pris son envol depuis qu'il a remporté une médaille d'argent au Concours Chopin de Varsovie, en 2015, qui a reçu l'Opus du rayonnement à l'étranger. Le compositeur montréalais André Hamel a reçu l'Opus du compositeur de l'année, obtenant du même coup une bourse de 10 000 $ du Conseil des arts et des lettres du Québec. Fait rare, l'Opus de la découverte de l'année n'a pas été remis à un individu, mais à une petite compagnie de production, BOP/Ballet-Opéra-Pantomime.

Hommage à Jacques Clément

Le chef d'orchestre et pédagogue Jacques Clément, qui a dirigé pendant 37 ans l'Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, a reçu un prix Hommage pour l'ensemble de sa carrière. Prenant la parole, celui qui a consacré beaucoup de temps aux orchestres de jeunes et à la vie musicale de sa région a livré un plaidoyer pour un meilleur accès à la musique pour les enfants du Québec, soulignant que certaines jeunes, de la première année du primaire à la fin du secondaire, ne reçoivent jamais de cours de musique.

I Musici et Denis Gougeon

Le compositeur montréalais Denis Gougeon a reçu le prix de la création de l'année pour Adagio et Arioso, pièces pour orchestre à cordes créées lors du concert d'I Musici Le retour de l'enfant prodige et l'univers romantique, sous la direction de Jean-Marie Zeitouni. De plus, I Musici a reçu un prix dans la catégorie Concert de l'année - répertoires multiples pour son concert Des ténèbres à la lumière... puissance et intériorité.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer