Alain Souchon et Laurent Voulzy: si on chantait ensemble?

Alain Souchon et Laurent Voulzy ont souvent travaillé... (Photo: fournie par Warner)

Agrandir

Alain Souchon et Laurent Voulzy ont souvent travaillé ensemble, mais il s'agit d'un premier album commun.

Photo: fournie par Warner

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Ils ont 40 ans de vie artistique commune, mais, à les entendre se lancer des fleurs et se tirer la pipe au téléphone, on jurerait qu'Alain Souchon et Laurent Voulzy sont encore les petits garçons qui faisaient partie des Coeurs vaillants, un souvenir qu'ils se remémorent sur leur premier album commun.

En quatre décennies, Voulzy a composé quelques-unes des plus belles musiques des chansons de Souchon et ce dernier lui a rendu la politesse en écrivant des textes qui lui vont comme un gant. Pourquoi diable les deux amis ont-ils attendu si longtemps avant d'enregistrer ensemble cet album qui fait l'événement en France?

«On a eu de la chance parce que les chansons qu'on a écrites ensemble, pour Alain ou pour moi, ont marché, répond Voulzy. Et quand on a un disque qui marche, on est chacun occupé dans notre coin, heureux d'aller le défendre. Mais on n'a jamais eu de frustration de ne pas chanter ensemble. Quand on en avait envie, j'allais retrouver Alain sur scène en tournée pour chanter une ou deux chansons avec lui ou Alain venait me voir. Finalement, on s'est dit que ce serait bien qu'au lieu d'être dix minutes sur scène ensemble, on passe une heure et demie ou deux heures avec toutes nos chansons plus un album qu'on aurait écrit exprès pour ça. Et donc de créer une nouvelle entité qui serait nous deux. Mais on n'avait pas de gêne avant: quand Alain chantait Foule sentimentale, personne ne disait «Laurent nous manque».»

Souchon apporte une nuance importante: «Ce que chante Laurent, ce n'est pas ce que je chante, moi. Et ce que je chante, ce n'est pas ce que chante Laurent. On a des univers différents. Ça ne nous manquait pas que Laurent ne soit pas sur mes disques ou moi sur les siens, mais là, on a trouvé des sujets qui nous concernent tous les deux pour faire des chansons originales.»

Le mystère de la chanson

Le premier extrait, Derrière les mots, traite du mystère de la chanson dont les auteurs ne savent jamais tout à fait si c'est ce qu'ils ont voulu y mettre qui touche véritablement les auditeurs.

«C'est une idée magnifique d'Alain, dit Voulzy. Derrière les mots, mais aussi derrière les gens et derrière les voix, il y a tellement de choses cachées.

«Quand on entre en conversation avec les gens, on a parfois l'impression qu'ils nous disent des choses superficielles, mais, quand la conversation se prolonge, on s'aperçoit qu'on n'a vu que le côté émergé de l'iceberg et qu'en dessous, c'est d'une grande profondeur», ajoute-t-il.

Dans la très brève chanson On était beau, chantée en canon, les deux baby-boomers chantent les idéaux perdus. «Il y avait une espèce de naïveté quand nous étions jeunes, une envie de changer le monde qui existe toujours mais qui est moins à la mode, explique Souchon. À partir des années 60, les chanteurs ont tous désiré changer le monde, beaucoup de chansons étaient politisées. [...] C'est de la nostalgie, surtout qu'on dit qu'on était beau. Moi, j'étais très beau, c'est vrai... et ça a changé. Laurent est beau aussi.»

Voulzy attrape la balle au bond: «Alain est très beau. Pas plus tard que tout à l'heure, on marchait tous les deux dans la rue et j'ai vu quelques femmes tomber dans les pommes.»

Souchon, l'auteur, estime que ce qui est primordial dans une chanson, c'est la musique: «Même si les paroles sont formidables, la chanson n'est pas bonne si la musique n'est pas bonne. Quand je fais des chansons tout seul, ce qui m'arrive de temps en temps - pardon Laurent -, je commence par chercher les accords, une ambiance qui me plaît et c'est seulement après que je colle des mots dessus.»

Voulzy intervient aussitôt pour rappeler l'importance du texte: «C'est mystérieux, les chansons. C'est un mix de paroles et de musique, mais la plupart des chansons qu'on aime et qui ont traversé l'histoire, c'est parce que les deux étaient bien.»

Le mélange des voix

Sur ce délicieux album, leurs voix se complètent et se fondent l'une dans l'autre. Ils s'en doutaient un peu et ils l'ont constaté une autre fois quand ils sont venus à Montréal exprès pour participer au spectacle des 50 ans de carrière de Robert Charlebois aux FrancoFolies de 2013. «On s'est aperçu en chantant ensemble à l'anniversaire de Robert que c'était harmonieux», se souvient Souchon.

Même si le plaisir de cette collaboration s'entend dans leurs voix, cette aventure à deux n'est qu'une parenthèse dans leurs carrières respectives, insistent-ils.

Souchon et Voulzy vont entreprendre une tournée en France en avril prochain. «On va s'arrêter en juin parce qu'on a décidé de ne pas faire de festival d'été en 2015, mais la tournée va continuer plus tard dans l'année et, en 2016, si tout va bien, explique Voulzy. On serait extrêmement heureux et honorés d'aller chanter à Montréal, au Québec.»

___________________________________________________________________________

POP-ROCK. Alain Souchon & Laurent Voulzy. Warner.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer