Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau: comme des enfants

Avec Libre, le couple amateur de folk a... (PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE)

Agrandir

Avec Libre, le couple amateur de folk a voulu se rapprocher de ce style musical qu'il chérit, de la façon la plus authentique possible.

PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après trois albums à chanter l'amour ensemble, Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau sont de retour avec Libre, un opus sur l'enfance avec un grand «E», entièrement composé de chansons originales écrites spécialement pour le couple par des collaborateurs comme Alex Nevsky, Michel Rivard, Diane Tell, Vincent Vallières, Ingrid St-Pierre, Zachary Richard et les Barr Brothers.

«Non, je ne suis pas enceinte!», lance d'entrée de jeu Marie-Ève Janvier dans le studio Mixart où le couple a donné rendez-vous à La Presse. Intitulé Libre, ce nouvel opus fait en effet référence à la liberté des enfants, abordant l'enfance au sens le plus large du terme.

Avec Libre, le couple amateur de folk a voulu se rapprocher de ce style musical qu'il chérit, de la façon la plus authentique possible. «C'est l'album que je voulais faire depuis au moins 10 ans», précise Jean-François Breau.

Une chanson en cadeau

C'est sur l'autoroute 20, en revenant d'un spectacle à l'île d'Orléans l'été dernier que cet album concept sur l'enfance a pris forme.

«Un couple d'amis venait d'avoir une petite fille et on se disait qu'il était temps d'acheter un cadeau. On voulait être originaux. Une mélodie m'est alors venue en tête et on décide de leur faire une chanson: Berceuse pour Raphaëlle. De retour à la maison on a allumé sur un concept de disque», se rappelle Marie-Ève Janvier.

«Au départ c'était un disque de berceuses. Mais ce concept s'est rapidement élargi à la thématique plus générale de l'enfance. Ça signifie autant papa qui parle à la bedaine de maman ou grand-maman qui attend la visite de son gars dans sa résidence. Le retour à son coeur d'enfant est devenu une évidence pour nous», ajoute Jean-François Breau.

Le duo a fait appel à son réseau d'auteurs-compositeurs-interprètes pour l'épauler dans ce projet.

«Ç'a été un trip de voir tout le monde travailler sur le même thème. En deux semaines, on a reçu une quinzaine de chansons. Il y a un seul duo sur cet album, sinon c'est soit Marie-Ève, soit moi en solo», souligne Jean-François Breau.

Si Jean-François Breau et Marie-Ève Janvier ont tous les deux vécu une enfance heureuse, ils chantent également sur Libre les côtés plus sombres que l'enfance peut avoir.

«J'ai eu une enfance dans la ouate, mais, en même temps, j'ai vécu la maladie de mon frère, une réalité quand même différente de la majorité des familles, confie Marie-Ève Janvier. Alors j'ai grandi dans la philosophie: «Tu ne sais jamais ce qui va arriver demain, alors profites-en.» En même temps, chanter Dormir comme un ange, une chanson qui parle d'un enfant qui a peur de ses parents qui se disputent, m'est rentré ededans même si je n'ai jamais vécu ça.»

«Je m'écoute sur ce disque et je me sens différente. J'ai visité des limites personnelles que je n'osais pas toucher, comme la voix de tête. Je me suis mise en situation d'inconfort, ce qui a créé une fragilité et une sensibilité», ajoute-t-elle.

Cet album aurait-il éveillé chez le couple un désir d'enfant?

«C'est sûr que quand je chante Qui seras-tu, la chanson de David Myles [traduite par Nelson Minville], j'essaye de m'imaginer ce que ce serait d'être enceinte. On en parle ouvertement depuis plusieurs mois. Ça fait partie de nos plans. Mais c'est la vie qui décide et on le comprend de plus en plus ces derniers temps», lance Marie-Ève. «Mon père me le répète: «Tu ne peux pas tout décider» », renchérit Jean-François qui sera à nouveau aux côtés de sa complice à l'animation de C'est ma toune tous les vendredis en direct sur les ondes d'Ici Radio-Canada dès janvier.

FOLK-POP

Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau

Libre

Musicor

> Album en vente lundi

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer