Coldplay au Centre Bell: un impressionnant kaléidoscope musical

Le groupe britannique Coldplay était chaleureusement attendu par... (Photo Catherine Lefebvre, collaboration spéciale)

Agrandir

Le groupe britannique Coldplay était chaleureusement attendu par un Centre Bell bondé du parterre au plafond, hier soir.

Photo Catherine Lefebvre, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Coldplay avait mis la barre très haut lors de son passage précédent en ville, en 2012, offrant un vibrant concert à la scénographie des plus impressionnantes. Le groupe britannique était ainsi chaleureusement attendu par un Centre Bell bondé du parterre au plafond, hier soir.

Que l'on soit fan ou pas, le groupe... (PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE) - image 1.0

Agrandir

Que l'on soit fan ou pas, le groupe Coldplay vaut vraiment le détour en salle.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

Capable de soulever la foule sur Paradise ou... (Catherine Lefebvre, collaboration spéciale) - image 1.1

Agrandir

Capable de soulever la foule sur Paradise ou Clocks, Chris Martin propose également des moments beaucoup plus intimes lors de ce concert.

Catherine Lefebvre, collaboration spéciale

Toujours aussi vivant sur scène, Chris Martin et ses trois complices ont donné tout un spectacle, bien que très similaire et un peu moins épatant visuellement que le précédent. Bracelets lumineux offerts aux spectateurs, confettis colorés et faisceaux lumineux étaient une fois de plus au rendez-vous. Mais reste que Coldplay nous en a mis plein les yeux et les oreilles non seulement en interprétant ses plus grands succès, mais en offrant aussi des moments plus intimes sur deux plus petites scènes implantées au sein du public.

Que l'on soit fan ou pas, le groupe vaut vraiment le détour en salle. Certains ont d'ailleurs demandé jusqu'à 1000 $ le billet sur les sites de revente pour assister au spectacle qui s'inscrit dans le cadre de la tournée A Head Full of Dreams, du nom de leur album sorti en 2015. À notre plus grande (et agréable) surprise, Coldplay a choisi de jouer un seul titre de son EP Kaleidoscope, paru à la mi-juillet (et qui nous avait laissée mi-figue, mi-raisin).

C'est dans une configuration très classique que Chris Martin, toujours aussi en voix et sautillant, a entonné A Head Full of Dreams pour lancer les festivités.

« Merci de nous avoir attendus aussi longtemps. C'est notre 94e spectacle, soit autant de répétions avant de jouer à Montréal ! »

- Chris Martin à ses fans

Pluie de confettis aux couleurs de l'arc-en-ciel en prime, la mayonnaise prend toujours aussi vite avec Yellow, à la fois magnifique et émouvante, ou encore The Scientist. Mais ce sont sans aucun doute les petits détours vers les premiers albums du groupe qui sont les plus réussis, avec notamment l'excellente God Put a Smile Upon Your Face, extraite de l'album A Rush of Blood to the Head.

Un Coldplay plus rock qui nous manque beaucoup dans les productions plus récentes du groupe britannique. 

Déménagés au milieu du parterre, les membres de Coldplay proposent de changer d'univers, cette fois en noir et blanc, et surtout en toute simplicité. C'est là que la voix de Chris Martin prend toute la place pour interpréter Always In My Head, tirée de Ghost Stories (2014), puis Magic, du même opus. Les quatre gars jouent tous sur la petite scène ; on retrouve un côté plus authentique, moins commercial du groupe. 

Frissons garantis

Capable de soulever la foule sur Paradise ou Clocks, Chris Martin propose également des moments beaucoup plus intimes lors de ce concert. Allongé par terre, il entonne Fix You les yeux rivés vers le ciel. Frissons garantis ! Après avoir disparu quelques minutes dans le noir, Coldplay réapparait sur une toute petite scène perchée dans la section rouge pour interpréter In My Place, Don't Panic, Us Against the World et Green Eyes en version acoustique. 

C'est décidément dans la simplicité que Coldplay tire le plus son épingle du jeu !

Au Centre Bell hier soir, Coldplay a offert le meilleur de son répertoire des 20 dernières années. Le groupe a réellement fait exploser ses couleurs et a pu compter sur un nombre considérable de titres devenus de véritables classiques.

Bien que moins impressionnant que lors de son passage précédent en ville, le groupe britannique a brillé dans la simplicité. On espère qu'il reprendra prochainement la route des couleurs primaires pour ne pas se perdre dans une pop arc-en-ciel sans odeur ni saveur.

Coldplay sera de nouveau au Centre Bell ce soir pour une seconde performance.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer