She-Devils: bons petits diables!

She-Devils, de She-Devils... (IMAGE FOURNIE PAR SECRETELY CANADIAN)

Agrandir

She-Devils, de She-Devils

IMAGE FOURNIE PAR SECRETELY CANADIAN

La PresseAlain Brunet 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis la sortie d'un premier maxi à l'automne 2015, le buzz n'a cessé de prendre de l'ampleur à l'égard du tandem montréalais She-Devils (Audrey Ann Boucher, chant, Kyle Jukka, instruments et gugusses).

Voici donc «ze» album et «ze» nouveau spectacle (le 1er juin au Ritz PDB). Furieux mélange de pop et de rock psychotroniques période sixties, mêlé d'easy listening, de ballades luxuriantes de l'Amérique profonde, de teintes country et d'irrévérence punkisante, le tout actualisé par un essaim de sons bricolés et d'échantillons triturés avec imagination.

Baveux, espiègle, indolent, curieusement romantique, un tantinet décadent, gorgé de groove blanc, ce premier album de She-Devils invite les rayons de lune à pénétrer dans les lieux festifs que fréquentent les nuitards.

À écouter aussi en pleine clarté.

* * * 1/2

POP. She-Devils. She-Devils. Secretly Canadian. 




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer