Piers Faccini: le folk de 2016 ***1/2

I Dreamed an Island, de Piers Faccini... (image fournie par Beating Drum/Six Degrees)

Agrandir

I Dreamed an Island, de Piers Faccini

image fournie par Beating Drum/Six Degrees

La PresseAlain de Repentigny 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Piers Faccini poursuit sa quête d'universalité dans ce très bel album, son sixième. On y retrouve avec plaisir l'héritier de la tradition folk britannique des années 60 et 70 qui puise si naturellement dans les musiques du monde.

Le blues, autre composante habituelle de sa musique, est moins présent cette fois, si ce n'est dans la longue complainte Comets. S'inspirant du royaume normand de Sicile du XIIe siècle, Faccini imagine un monde multiculturel et pacifiste qui se chante aussi bien en anglais, en arabe et en français que dans des dialectes italiens, au son d'instruments exotiques dont jouent des musiciens venus d'un peu partout.

I Dreamed an Island est un disque dans lequel l'utopie côtoie la réalité actuelle dont témoignent Drone, Oiseau, écrite à la suite des attentats de Paris en 2015, et Bring Down the Wall qui a acquis une nouvelle pertinence depuis l'élection de Donald Trump.

* * * 1/2

FOLK-WORLD. I Dreamed an Island. Piers Faccini. Beating Drum/Six Degrees.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer