Stone Jack Jones: résilience ***1/2

La PressePhilippe Beauchemin 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Survivre à deux graves problèmes sanguins a évidemment inspiré Stone Jack Jones. «Welcome to the other side», lance-t-il d'entrée de jeu sur son quatrième album, un disque où la mort et la vie se côtoient, se lient et s'embrassent.

Car oui, l'amour est palpable sur Love & Torture. Celui de la musique avec ces airs de country et de folk-rock joués à la manière d'un Lambchop modeste, ainsi que celui de la mise en scène, alors qu'une ambiance funeste et feutrée se déploie grâce à des arrangements lo-fi, à une réalisation précise signée Roger Moutenot (The Sheepdogs, Joseph Arthur) et à une bonification instrumentale minimale.

Seule la guitare électrique dessine une ligne parallèle à la voix lancinante de Jack Jones. L'instrument devient bourdonnement radiant à l'occasion et s'efface parfois pour faire place aux textes tortueux et lumineux traitant de la mort, de la vie et de la résilience de l'artiste.

* * * 1/2

ALT-COUNTRY. Stone Jack Jones. Love & Torture. Western Vinyl Records.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer