Kevin Hearn: douceur encadrée ***1/2

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand il n'est pas installé aux claviers du groupe Barenaked Ladies, Kevin Hearn se fait auteur-compositeur et chanteur solo.

Pour la septième fois, il propose des compositions bien loin de l'ambiance rock préconisée par le groupe canadien. Ici, c'est la douceur pop qui prend l'ascendant. Nous voici exposés à une musique circonscrite, où le piano et la guitare, en harmonie, peignent les contours du tableau sonore de l'artiste. S'ajoutent ici et là quelques coups d'archet, des cuivres - minimalistes - et, bien évidemment, des claviers, discrets cependant.

Aussi, quelques sonorités atypiques furtives, résultat de l'influence de l'univers de David Lynch sur le travail de Hearn. Soulignons la présence de nombreux musiciens de renom, de Ron Sexsmith à Dan Hill, en passant par feu Lou Reed, a qui l'on doit le texte le plus décadent du disque (Floating), une dictée sur un homme, confus, qui vit les derniers moments de sa vie.

À écouter: Melody/Memory

CHANSON

Kevin Hearn

Days in Frames

Roaring Girl

***1/2

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer