Robert Normandeau : sous les dômes ****

La PresseALAIN BRUNET 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans La part des anges, des chants humains s'élèvent au-dessus d'un champ sonore de cultures mixtes et produisent une formidable immersion.

Kuppel fut créé à partir de prises de son extérieures dans une ville d'Allemagne: carillon d'une place publique, grincement d'une porte ou roulis de tramways constituent une oeuvre plus typique de l'électroacoustique «d'autrefois». Inspirée par la pièce Blasted de Sarah Kane, Pluies noires met en scène des vibrations émanant de souffles puissants, construisant ainsi un immense poumon d'où émanent moult fréquences hétéroclites. Hamlet-Machine Without Actors est un maelstrom dont l'objet est d'évoquer «l'oppression de l'homme par la société». Baobabs est fondée sur l'utilisation exclusive de la voix humaine et intègre les percussions de l'ensemble Sixtrum. Cinq oeuvres distinctes, cinq dômes sous lesquels le compositeur Robert Normandeau se surpasse.

À écouter: La part des anges

ÉLECTRO ACOUSTIQUE

Robert Normandeau

Dômes

Empreintes Digitales

****

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer