Marianne Trudel : Marianne et Ingrid : 4 +1 ***1/2

La PresseALAIN BRUNET 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Si l'écriture pour ensembles de grande taille (septuor ou big band) me semble être ses plus grandes réussites jusqu'à ce jour, ce quintette impose notre silence.

Voilà ce que la pianiste, compositrice et improvisatrice Marianne Trudel a fait de mieux en petite formation. Le noyau qu'elle forme avec le batteur Robbie Kuster (Patrick Watson), le contrebassiste Morgan Moore et le saxophoniste Jonathan Stewart a gagné énormément en maturité. Sans forcer, ce noyau peut fort bien accueillir la grande trompettiste Ingrid Jensen.

Le quartette et la soliste produisent ainsi un jazz cohésif, plutôt consonant, hautement mélodique, très riche harmoniquement. Improvisations individuelles ou collectives d'excellent niveau sont au service des compositions matures, abouties. Quant à l'esthétique préconisée, on est certes en terrain connu. Mais puisqu'il s'agit d'une forme classique à l'intérieur de laquelle les musiciens ont beaucoup de latitude, qui s'en plaindra?

À écouter : Soon

JAZZ

Marianne Trudel

La vie commence ici

*** 1/2




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer