Nagano, OSM : miraculeux Beethoven *****

La PresseCLAUDE GINGRAS 5/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Gingras
La Presse

L'avant-dernier disque de l'intégrale des neuf Symphonies de Beethoven de Kent Nagano et l'OSM jumelle deux oeuvres très opposées : la souriante et classique première et la tumultueuse et révolutionnaire septième, venue 12 ans plus tard.

L'enregistrement a été réalisé lors de deux concerts de mars 2013 dont chacun groupait les deux oeuvres. Nous avions alors titré « Miraculeux Beethoven » et ne pouvons que répéter cet absolu puisque ceci est la reproduction exacte de l'événement, y compris quelques toux à peine perceptibles et des applaudissements frénétiques (et même des sifflets !) après chaque symphonie.

Ce disque est peut-être le meilleur de cette intégrale à laquelle il ne manque qu'un couplage (Symphonies nos 2 et 4). Faisant toutes les reprises sans exception, Nagano détaille avec art le contrepoint de la première Symphonie et pousse l'orchestre à son maximum dans la septième, qu'il conduit à un finale absolument électrisant.

À écouter : Finale de la Symphonie no 7

 

CLASSIQUE

Nagano-OSM

Beethoven

Analekta

*****




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer