Rosanne Cash : retour vers le passé ***1/2

Déménagée en Californie, puis à New York, Rosanne Cash, fille du célèbre Johnny, a laissé derrière elle les souvenirs d'enfance de son Memphis natal.

Mais voilà qu'ils refont surface ; après Black Cadillac (2006) puis The List (2009), Rosanne Cash s'offre aujourd'hui The River & The Thread, disque qui clôt, dit-elle, sa trilogie nostalgique. Sur cet album, elle entremêle des histoires personnelles et celles du sud des États-Unis. Elle y parle de son père, de sa mère, de son enfance, mais également de la guerre de Sécession, du racisme et du riche bagage musical provenant de Memphis.

Des textes forts, imagés, directs, chantés avec une voix claire et précise - comme toujours -, le tout accompagné soit de simples accords de guitare, de piano et de violon, soit d'une tonalité country-bluegrass bien sentie. Les paroles « We'll be who we are and not who we were », entendues sur la pièce 50,000 Watts, résument bien la ligne directrice de ce brillant disque.

À écouter : The Sunken Lands

COUNTRY

Rosanne Cash 

The River& The Thread

Blue Note/Universal

***1/2




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer