• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Les réactions affluent au Québec à l'annonce du décès de Johnny Hallyday 

Les réactions affluent au Québec à l'annonce du décès de Johnny Hallyday

Johnny Hallyday lors de la cérémonie des Victoires... (PHOTO Bertrand GUAY, AFP)

Agrandir

Johnny Hallyday lors de la cérémonie des Victoires de la musique française l'année dernière.

PHOTO Bertrand GUAY, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josiane Pelosse
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les réactions ont afflué à travers le monde à l'annonce du décès du chanteur Johnny Hallyday, incluant au sein de la communauté musicale québécoise.

Le plus populaire des rockeurs français, est mort, mardi, à l'âge de 74 ans d'un cancer des poumons.

Pour le chroniqueur culturel de longue date, Michel Girouard, c'est une page d'histoire qui s'est tournée mardi.

«C'est la mort d'un monument, il n'y en a plus de monument comme ça et il n'y en aura plus», a déclaré M. Girouard en entrevue à La Presse canadienne.

M. Girouard affirme que «Johnny», qui a vendu plus de 110 millions d'albums, est un phénomène unique au sein «de la chanson rock et populaire dans la francophonie».

Le chroniqueur artistique estime que la chanson Que je t'aime passera maintenant à l'histoire.

La productrice et animatrice, Julie Snyder, s'est dit «sous le choc» d'apprendre la disparition de l'homme qu'elle a aussi qualifié «de monument de la chanson» et du «plus grand rockeur français».

En entrevue avec La Presse canadienne, Mme Snyder s'est souvenue d'une entrevue en particulier qu'elle avait réalisée avec Johnny Hallyday, en juillet 2000, alors qu'elle animait l'émission Johnny allume le feu avec Julie, une émission tournée en France qui avait mené à une entrevue «beaucoup plus intime».

«Johnny Hallyday fait partie des gens que l'on pense immortels, parce que ce sont des forces de la nature», a ajouté Mme Snyder, qui a produit la dernière tournée du chanteur à Montréal.

L'ancien directeur du Festival d'été de Québec, Daniel Gélinas, se souvient de tournées «incroyables» de Johnny Hallyday dans les années 1990 et 2000, dont les spectacles étaient dignes de groupes tels que Pink Floyd.

Le rockeur français avait offert une prestation au Festival d'été de Québec en 2011, une performance dont M. Gélinas est encore fier à ce jour.

Daniel Gélinas n'a pu s'empêcher d'imaginer l'ampleur du deuil qui attend la France, puisque, selon lui, «tout le monde se retrouvait dans ce gars-là», incluant la «classe intellectuelle française».

«C'est la fin d'une grande époque artistique pour les Français», selon M. Gélinas, qui a salué l'attachement des citoyens de l'Hexagone pour le chanteur qui faisait carrière depuis la fin des années 1950.

La chanteuse Céline Dion a aussi exprimé sa tristesse en apprenant le décès de Johnny Hallyday, parlant d'un «géant du show-business et d'une véritable légende».

On retrouve notamment un duo du défunt avec Céline Dion sur l'album, L'Attente, paru en 2012, où les deux chantent L'Amour peut prendre froid.

«J'ai une pensée pour sa famille, ses proches et ses millions d'admirateurs qui l'adorent. Il nous manquera beaucoup, mais ne jamais oublié. - Céline xx...», a-t-elle écrit sur Twitter.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer