Skepta remporte le Mercury Prize

Skepta au Glastonbury Festival, en juin dernier.... (Photo Andy Buchanan, Archives AFP)

Agrandir

Skepta au Glastonbury Festival, en juin dernier.

Photo Andy Buchanan, Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour son album Konnichiwa, l'Afro-Britannique Skepta a remporté jeudi le Mercury Prize, soit l'un des plus prestigieux de la profession musicale au Royaume-Uni.

La liste longue du Mercury Prize 2016 était constituée des 12 albums suivants : Hopelessness (Anohni), The Bride (Bat for Lashes), Blackstar (David Bowie), Making Time (Jamie Woon), Made in the Manor (Kano), The Dreaming Room (Laura Mvula), A Moon Shaped Pool (Radiohead), Adore Life (Savages), Konnichiwa (Skepta), I Like It When You Sleep, for You Are So Beautiful yet So Unaware of It (The 1975), Channel the Spirits (The Comet is Coming).

Déterminée par un vaste panel de professionnels de la musique, cette sélection fut ensuite réduite à six albums pour le gala tenu jeudi au théâtre Hammersmith Apollo de Londres. Un de ces six albums fut d'ailleurs choisi par le public, mais un jury de pairs en a déterminé le grand gagnant. 

Cité par la BBC, le chanteur Jarvis Cocker, porte-parole du jury, a déclaré qu'il fallut choisir entre deux «black stars», faisant référence au titre de l'ultime opus signé David Bowie et les origines raciales du vainqueur, que plusieurs considèrent comme le premier responsable de la résurrection du style grime, un rap profondément britannique que les spectateurs d'Osheaga ont d'ailleurs eu l'occasion d'apprécier en juillet dernier.

«Si David Bowie jetait un regard sur le Hammersmith Apollo ce soir, a ajouté Jarvis Cocker, il voudrait que le Mercury Prize soit accordé à... Skepta!»

- Avec la BBC

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer