La deuxième vie de Wannabe

La reprise de la vidéo de la chanson... (Capture d'écran de la vidéo #WhatIReallyReallyWant)

Agrandir

La reprise de la vidéo de la chanson Wannabe des Spice Girls a été publiée plus de 39 millions de fois sur les réseaux sociaux.

Capture d'écran de la vidéo #WhatIReallyReallyWant

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Yo, I'll tell you what I want, what I really really want...», fredonnaient les adolescentes au milieu des années 90 - la plupart ne sachant pas trop ce qu'impliquaient les paroles de Wannabe, le tube du célèbre girl group britannique Spice Girls.

Vingt ans plus tard, le sens de la populaire chanson a été détourné pour en faire un cri de ralliement féministe. «Dis-moi ce que tu veux et je vais te dire ce que je veux!», chantent des filles d'un peu partout sur la planète dans une reprise de la vidéo de Wannabe qui fait fureur sur les réseaux sociaux depuis mardi. Et cette fois, on ne fait pas allusion à une relation amoureuse, mais bien aux revendications des femmes dans le monde. Décryptage.

Le contexte

Le 25 septembre 2015, les pays membres de l'ONU ont adopté un ensemble d'objectifs de développement durable pour mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et assurer de bonnes conditions matérielles à tous. Ces 17 «Global Goals» étaient liés à des cibles spécifiques ainsi qu'à une date butoir: 2030. Dans la foulée de ces engagements, les leaders de la planète avaient promis d'accorder la priorité à la situation des femmes et des filles. La reprise de la vidéo des Spice Girls a été pensée dans ce contexte. Le but: mobiliser les gens en vue de la prochaine rencontre de l'ONU, en septembre prochain.

La reprise

C'est la jeune cinéaste britannique MJ Delaney (Powder Room) qui réalise cette reprise de Wannabe. La vidéo - tournée dans plusieurs pays du monde, dont l'Angleterre, l'Inde et le Nigeria - a été produite par Project Everyone, organisme fondé par le cinéaste britannique Richard Curtis (Love Actually). L'objectif de cet organisme: faire connaître les «objectifs globaux» en développement durable de l'ONU par différents moyens. Project Everyone produit des émissions de radio et des films publicitaires en plus de vendre du matériel promotionnel.

La chanson Wannabe a été popularisée par les... (Photo Mario Anzuoni, Archives Reuters) - image 4.0

Agrandir

La chanson Wannabe a été popularisée par les Spice Girls en 1996. Sur la photo, le groupe en spectacle en 2007.

Photo Mario Anzuoni, Archives Reuters

Le «Girl Power» en 2016

«Le Girl Power d'aujourd'hui n'est pas le même qu'il y a 20 ans, observe Diane Pacom, professeure de sciences sociales à l'Université d'Ottawa. Les femmes occidentales ont réalisé des acquis, par exemple en éducation, et elles sont plus autonomes économiquement. Par contre, on voit apparaître de nouvelles problématiques: l'hypersexualisation et l'exploitation du corps de la femme, entre autres par l'entremise des réseaux sociaux. Je trouve que cette vidéo est une bonne démarche, car la chanson des Spice Girls est ludique et peut avoir une influence sur une nouvelle génération de filles.»

Le phénomène viral

L'ex-Spice Girl Victoria Beckham, aujourd'hui créatrice de mode et femme d'affaires, a été emballée par la reprise de Wannabe et l'a fait savoir sur sa page Facebook. «Vingt ans plus tard, le Girl Power est utilisé pour donner du pouvoir à une nouvelle génération. Je suis tellement fière de The Global Goals #WhatIReallyReallyWant», a-t-elle écrit mardi. Hier après-midi, la vidéo avait été publiée 39 millions de fois!

#WhatIReallyReallyWant

Sous le mot-clic #WhatIReallyReallyWant, on invite les gens de partout sur la planète à se faire photographier avec une affiche sur laquelle est écrit un souhait pour les filles et les femmes. La photo peut ensuite être diffusée sur les réseaux sociaux. «Ce que je souhaite vraiment, c'est qu'il n'y ait plus de filles qui meurent du VIH», a écrit Victoria Beckham. Jusqu'ici, plusieurs vedettes ont répondu à l'appel, dont l'actrice et ambassadrice de l'ONU Emma Watson, porte-parole du mouvement #HeForShe de l'ONU, qui a plaidé pour l'égalité hommes-femmes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer