La crédibilité gagnée de Justin Bieber

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Justin Bieber a su passer du stade d'enfant star à celui de chanteur pop adulte qui a le respect de ses pairs. En vue de son spectacle au Centre Bell, lundi soir, La Presse relate comment le prince de Stratford, en Ontario, a su devenir crédible malgré ses frasques.

« Je n'ai pas honte de dire que je tripe sur Justin Bieber, lance Safia Nolin. Son dernier album, je le trouve vraiment bon. Je l'ai écouté en tournée. C'est bien produit. »

Comme Justin Bieber, l'auteure-compositrice-interprète a fait ses débuts avec des reprises sur YouTube.

Selon Safia Nolin, Justin Bieber a su mettre son ego de côté pour son album Purpose, sorti en novembre dernier. « Il s'est entouré de gens meilleurs que lui, dont Diplo et Skrillex », dit-elle.

« Je suis plus assumée comme fan avec le dernier album », renchérit Ariane Roy-Poirier. La jeune femme de 27 ans, qui travaille dans le domaine du cinéma, se dit une « Belieber » depuis le début. Elle sera au Centre Bell lundi soir. « J'aime beaucoup sa voix et Justin a évolué au-delà de la pop ado. »

Des frasques et des photos

Pas évident pour des stars adolescentes comme les membres de One Direction et Justin Bieber de faire passer leur carrière à l'âge adulte. Hier, Bieber a expliqué, dans un court message mis en ligne sur Instagram, pourquoi il ne prendrait pas plus de photos avec des fans. « Je me sens comme un animal de zoo, a-t-il écrit. Je veux préserver ma santé mentale. »

Justin Bieber a cassé son image d'enfant star en multipliant les comportements de mauvais garçon et en usant judicieusement des réseaux sociaux.

Il a connu des ennuis judiciaires : accusation d'avoir agressé un chauffeur de limousine, alcool au volant, course de voitures illégale, drogue à son domicile, abandon de son singe en Allemagne, non-respect des règles de visite de ruines au Mexique, pour ne citer que ces incidents. Il s'en est désolé sur le plateau d'Ellen DeGeneres il y a un an. Pour l'anniversaire de l'animatrice, qu'il visite régulièrement depuis qu'il a 15 ans, le chanteur lui a même apporté des fleurs.

L'an dernier, le jeune Ontarien a également mis son corps musclé en valeur dans des publicités de Calvin Klein. Le but : affirmer haut et fort qu'il n'est plus un enfant et préparer la sortie de son album Purpose, dont la pochette montre son torse couvert de tatouages.

Plus complexe qu'on le croit

Selon Ariane Roy-Poirier, Justin Bieber est une personne plus complexe que l'image que la moyenne des gens s'en fait. Elle cite l'entrevue de fond que le chanteur de Stratford a accordée au magazine GQ, où il se confie sur ses parents, sur l'amour, sur sa relation avec Dieu et sur son trouble du déficit de l'attention.

Bieber a pris momentanément le médicament Adderall pour calmer son anxiété et mieux dormir. « Il fait du coloriage pour adultes pour se calmer », souligne Ariane Roy-Poirier.

La Montréalaise de 27 ans suit avidement Justin Bieber sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram. « Il est attendrissant sur ses photos avec des membres de sa famille ou des petits enfants. »

Évolution musicale réussie

En plus d'avoir changé d'image avec succès, Justin Bieber a fait une habile mise à jour musicale. Il a délaissé la pop pour embrasser le R & B en s'entourant de gens qui ont une bonne cote de crédibilité.

Bieber jouit du respect de ses pairs, que ce soit le rappeur Drake, l'acteur John Leguizamo (que l'on voit dans le clip de son tube What Do You Mean) ou Skrillex et Diplo, avec qui il a collaboré sur l'extrait Where Are Ü Now.

Bieber a travaillé étroitement avec un auteur-compositeur-réalisateur en vogue, Poo Bear. Sinon, les Rodney Jerkins, Drake, Babyface, The-Dream et Ariel Rechtshaid ont fait partie de l'équipe d'écriture de l'album Purpose. Sorti sous le label Def Jam, l'opus a reçu une note enviable de 6,2 sur 10 sur le site critique de référence Pitchfork.

Aux dernières nouvelles mondaines, Justin Bieber ne fréquentait plus la starlette Hailey Baldwin et il vient de se faire tatouer le visage. Pour vous rappeler ses débuts d'enfant star doué, voyez une vidéo que nous avons faite en 2010 sur ses traces dans sa ville natale de Stratford.

Au Centre Bell lundi soir ; première partie : Post Malone, Moxie Raia

Justin Bieber en chiffres

81,2
millions
d'abonnés sur Twitter
77
millions
de personnes aiment sa page Facebook
205
millions
d'écoutes sur Spotify en une semaine pour l'album Purpose, un record
3,1
millions
d'exemplaires de Purpose vendus

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer