Usher au Centre Bell: retour sur 20 ans de R&B

Si Usher le chanteur de R&B charmeur était... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Si Usher le chanteur de R&B charmeur était bel et bien au rendez-vous au Centre Bell avec ses plus grands succès des 20 dernières années, la scénographie banale de son spectacle ne passera sûrement pas à l'histoire.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Après trois années loin de la scène, Usher lançait samedi soir au Centre Bell The UR Experience, une tournée qui l'emmènera dans 27 villes du Canada et des États-Unis en seulement quelques semaines. Le chanteur de 36 ans mettra en effet le point final à cette série de concerts le 14 décembre prochain à Tampa, en Floride.

Usher avait ainsi choisi Montréal pour célébrer en primeur avec son public deux décennies de carrière R&B, en interprétant 25 de ses meilleurs titres d'hier et d'aujourd'hui. Si son répertoire impressionne, la scénographie mise en place au Centre Bell était loin d'être à la hauteur ; elle était tout juste digne d'un spectacle de première partie, malgré une section de cuivres et quelques flammes sur scène.

Le chanteur a fait son entrée sur un des titres qui l'a fait connaître, My Way, modifiant habilement la version originale pour en interpréter une version plus hip-hop. Un exercice auquel il s'est prêté à plusieurs reprises au cours de la soirée, remettant au goût du jour certaines de ses plus anciennes chansons, comme U Remind Me, avec d'audacieux arrangements.

D'OMG à Love in This Club en passant par You Make Wanna et Nice and Slow, Usher se déhanche sur scène tout au long de sa prestation, enchaînant au passage quelques clichés R&B tout droit sortis des années 90 : débardeur et chaîne en or massif autour du cou, il fait monter des spectatrices pour danser lascivement avec elles sur Bad Girl. Même la danseuse de peep-show ne nous aura pas été épargnée, string argenté en prime pour mieux «twerker» sur Lil Freak. Et devinez ce qui était projeté à l'arrière-scène pendant Burn? Des flammes, bien sûr!

Malgré ces quelques faux pas, la voix d'Usher ne lui aura pas une seule fois fait défaut tout au long du concert de près de deux heures.

Parmi les meilleurs moments de la soirée, Twisted, l'excellent extrait funk de son dernier album, Looking 4 Myself, n'a pas manqué de séduire le public, tout comme She Came to Give It to You.

Si Usher le chanteur de R&B charmeur était bel et bien au rendez-vous au Centre Bell avec ses plus grands succès des 20 dernières années, la scénographie banale de son spectacle ne passera sûrement pas à l'histoire. Le chanteur avait même annoncé au début de septembre que des invités spéciaux allaient se joindre à lui pour cette tournée. Mais on n'en a jamais vu la couleur. Du moins pas à Montréal.

Peu de moyens ont visiblement été déployés pour l'occasion. Dommage. La mise en scène est très loin d'être à la hauteur du répertoire d'Usher, qui a su se réinventer au fil des années, ce qui est plutôt rare chez les artistes R&B qui ont émergé, comme lui, au milieu des années 90.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer