Cher, la reine du cirque au Centre Bell

Cher, coiffée d'un casque à plumes inimaginable.... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Cher, coiffée d'un casque à plumes inimaginable.

Photo Bernard Brault, La Presse

(Montréal) Vendredi soir, Cher était en ville, celle-là même qui de son propre aveu ne recule devant rien pour satisfaire son public. «Qu'est-ce que ma vie en comparaison de votre bonheur?» a-t-elle dit à ses 10 505 admirateurs au Centre Bell après son apparition sur scène, telle une déesse égyptienne coiffée d'un casque à plumes inimaginable et juchée sur une colonne de huit mètres.

Ce n'était que le premier d'une série de costumes qu'elle qualifie elle-même de ridicules mais qu'elle allait enfiler selon les besoins des tableaux plus extravagants les uns que les autres de ce spectacle immensément divertissant à la gloire de sa vedette. La tournée se nomme Dressed To Kill, un titre qui aurait convenu à toutes les virées précédentes de la diva américaine.

D'aussi loin qu'on se souvienne, Cher a toujours eu des danseurs, des acrobates et des projections qui en mettent plein la vue, mais elle repousse chaque fois les limites du spectacle d'aréna. On ne s'étonne plus de voir apparaitre sur scène un cheval de Troie tout aussi à sa place que le cirque de 1898 qui illustrait la chanson Gypsys, Tramps and Thieves ou que la vision de Cher en Vierge Marie survolant dans sa niche le parterre de l'aréna dans le tout dernier numéro.

Le naturel de Cher, sa présence on ne peut plus tangible transcendent le fla-fla de cette succession de numéros lasvegasiens. Et son duo virtuel sur I Got You Babe. avec son partenaire de la première heure, feu Sonny Bono, est carrément touchant. À 68 ans, Cher est encore très en voix et elle ne craint surtout pas de beurrer épais quand elle se lance dans You Haven't Seen the Last of Me.

Ceux de ses fans qui n'étaient pas au Centre Bell s'en mordront peut-être les pouces parce que Cher a juré à plus d'une reprise que cette fois c'était vraiment la der des ders. Elle a dit ça avec le plus grand sérieux en multipliant les clins d'oeil et en croisant les doigts dans le dos.

J'en connais au moins 10 000 qui y seront la prochaine fois.

Cyndi Lauper

Cyndi Lauper, plutôt spectaculaire de sa personne elle aussi, avait la responsabilité de réchauffer la salle pendant une heure pour son amie Cher comme elle l'a déjà fait par le passé à Montréal. 

Elle s'est amenée sur scène depuis le parterre, avec sa perruque rouge vif et sa cape noire pendant que ses musiciens jouaient l'intro de She Bop. On aurait dit Raggedy Ann ou encore Stevie Nicks passant l'Halloween.

C'est le 30e anniversaire de She's So Unusual et Cyndi Lauper a pigé abondamment dans son album culte. Au début, elle avait beau se démener, sa voix était noyée dans les claviers très années 80 joués notamment par son amie Beth qui a adopté la coupe du groupe A Flock Of Seagulls.

C'est quand Cyndi Lauper a chanté coup sur coup Time After Time, Girls Just Want To Have Fun et Money Changes Everything que le party s'est véritablement lancé. Elle est descendue chanter parmi les spectateurs au parterre, a fait quelques allusions payantes au hockey et a chanté deux phrases en anglais du Monde est stone de Starmania avant de terminer sur la toute douce True Colors.

Cher la réinvitera sûrement une autre fois.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer