• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Patrick Watson: dans une arrière-cour près de chez vous... 

Patrick Watson: dans une arrière-cour près de chez vous...

Au bar Barfly, dans le Mile End, Patrick... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Au bar Barfly, dans le Mile End, Patrick Watson est entouré de sa garde rapprochée de musiciens: le bassiste Mishka Stein et le batteur Robbie Kuster. Un grand sbsent sur la photo: le guitariste Simon Angell.

Photo Bernard Brault, La Presse

Alain Brunet
La Presse

Pour Patrick Watson et ses collègues (Mishka Stein,basse, Simon Angell,guitare et Robbie Kuster, batterie), il peut se produire des choses extraordinaires dans l'arrière-cour de quiconque se donne la peine de l'explorer. Nul besoin d'aller au bout du monde pour y trouver l'aventure, voilà le thème central de cet Adventures In Your Own Backyard sous étiquette Secret City Records. Selon le principal intéressé, ce projet de 12 titres achève un cycle en misant d'abord sur la chanson plutôt que son emballage, d'abord sur l'émotion qu'en suscitent les mots et la musique. Rencontre.

Par un vendredi de mars, Patrick Watson est devant l'écran de son ordinateur. Il se retourne, s'extirpe de sa bulle informatique, sourit, s'allume une cigarette pendant que Mishka Stein, le bassiste de la formation, fait son entrée. Ensemble, nous contemplons l'arrivage: le premier exemplaire de leur nouvel album, Adventures in Your Own Backyard.

«De mon point de vue, nous arrivons au terme d'un cycle, dit Patrick Watson. D'une certaine façon, nous avons perfectionné au maximum ce langage développé au fil de nos albums. Je sens qu'il serait inintéressant de poursuivre dans la même veine; si nous ne bouleversons pas les équations, l'affaire va se stabiliser et... lentement sombrer. Il faudra donc nous mettre dans une situation où nous pouvons capter de nouvelles inspirations.»

Qu'on ne s'y méprenne pas, le dernier chapitre d'un cycle n'a rien à voir avec le déclin de l'inspiration. Bien au contraire.

«De nouvelles couleurs, de nouvelles harmonies ont émergé du travail récent, ajoute-t-il. Nous sommes très fiers du travail accompli en ce sens. Nous avons été très ambitieux, comme pour les albums précédents. Or, plus que jamais auparavant, chaque morceau a été créé avec instinct. Nous avons exclu toute stratégie. Notre méthode de travail était parfaitement intégrée, nous n'avions plus à songer aux références. Il ne nous restait qu'à ressentir les choses et à jouer le plus gracieusement possible.»

De son côté, Mishka Stein insiste sur l'importance de vivre ces Adventures in Your Own Backyard.

«Nous avions tourné si longtemps que nous avons éprouvé le besoin de nous poser à Montréal, dit-il. Nous avons travaillé dans ce local et avons vécu à fond les émotions de nos nouvelles musiques. Nous avons voulu en identifier la palette des couleurs sans forcer, sans brusquer les choses. Nous ne voulions pas obtenir une sauce trop riche, trop épaisse. Il fallait que tout soit excitant au moment présent.»

Les chansons d'abord

Wooden Arms, l'album précédent de Patrick Watson (2009), a été applaudi pour la finesse et l'envergure de sa musique, ses arrangements, sa réalisation, son instrumentation. Qu'en sera-t-il pour Adventures in Your Own Backyard?

«Je souhaite qu'on nous questionne cette fois sur les émotions que suscitent nos chansons, plutôt que sur les outils et les matériaux qui y ont été mis à contribution. Les mots d'ordre ont été les suivants: raconte une très bonne histoire, chante-la en toute simplicité, sans considérations de style ou d'impact, explique Watson. Nous avons pris des décisions de simplicité et nous y avons consacré beaucoup d'énergie.»

De facto, la méthodologie s'en est trouvée transformée.

«L'instrumentation et la manière de capter les sons est assez traditionnelle. Par exemple, nous avons à peu près tout filtré à travers un vieil ampli Supro. Nous avons joué sur des instruments acoustiques et électriques, pédales, micros ribbon, qui assurent douceur et fidélité.»

Mishka, lui, insiste sur la nature «chaotique» du processus de création: «Nous jouions très longtemps sans savoir exactement ce qui se produisait. Après quoi, nous essayions d'identifier ce qui nous avait fait vibrer.»

Constitué de ses membres originels (Patrick Watson, Mishka Stein, Simon Angell et Robbie Kuster), le groupe a longtemps enregistré seul. Sporadiquement, s'y sont joints des «amis», membres de la grande famille indie montréalaise (Brad Barr, Joe Grass, Rick Haworth, Colin Stetson, sections de vents et cordes, etc.).

«Sauf les cordes enregistrées dans une église et une autre courte phase d'enregistrement dans une grange de Pierre Marchand à la campagne, nous avons tout fait chez moi, dans ce local, précise Watson. Ç'a été long à développer parce que nous n'avions pas de réalisateur. Nous avons beaucoup appris à ce titre.»

L'attrait de l'arrière-cour

Adventures in Your Own Backyard, thème central de ce quatrième album, s'intéresse à ce qui se trame dans l'arrière-cour de chacun.

«J'avais cette idée en tête depuis longtemps, indique son concepteur. Et lorsque j'ai visionné le David Lynch Interview Project, ça m'a convaincu d'aller de l'avant. Aux quatre coins de l'Amérique, on y interpelle des gens ordinaires qui se révèlent des personnages très touchants, voire extraordinaires.

«Après avoir passé tant de temps sur la route, rentrer chez moi a été un facteur important. J'ai réalisé que l'idée d'être à la maison pouvait aussi être exotique. Dans mon propre voisinage, il était possible de croiser des gens aux univers d'exception.»

La métaphore de l'arrière-cour, précise-t-il en outre, se décline en de multiples variantes: arrière-cour de l'esprit, de l'environnement familier, des relations intimes, de l'imaginaire, etc.

«La chanson The Quiet Crowd dépeint les idées qui circulent dans la tête des gens, qui mijotent dans l'arrière-cour de leur crâne, dit-il. C'est perceptible dans un ascenseur bondé. On y voit les gens penser si fort! Et ceux qui parlent peu dans la vie peuvent penser très fort, particulièrement ceux pour qui ce monde bruyant est difficile à vivre. Cette chanson leur est dédiée.

«Strange Crooked Road présente une approche plus littéraire. Nous étions en train de faire le plein au bord d'une route près du Grand Canyon quand un inconnu nous a abordés. Il nous a parlé pendant 20 minutes. C'était un discours étrange, presque fou, mais aussi touchant et magnifique. L'homme nous enjoignait de parler à nos instruments de musique! Les frères Coen n'auraient pu faire mieux. Puis, il a disparu et on a fait jouer du Morricone dans la voiture. C'était parfait. Sans le savoir, cet inconnu avait donné le ton à notre album.

«Adventures in Your Own Backyard suggère carrément l'aventure à domicile. Into Giants parle des gens qui comptent vraiment, dont l'amitié et l'amour sont devenus géants après avoir passé l'épreuve du temps. Quant à Words in the Fire, cette chanson a été écrite pendant un feu de grève à Baie-Comeau. Des ados nous avaient invités à cette fête, nous y avons improvisé et cette chanson a émergé.»

En concert: moins chargé, plus cohésif

Dans les jours qui ont suivi cette entrevue, PW, Simon Angell, Robbie Kuster, Mishka Stein et la violoniste Mélanie Bélair ont cassé la glace au Divan Orange. Concept orchestral moins chargé que pour la tournée précédente et peut-être plus cohésif, avons-nous noté ce soir-là. De bon augure.

«Peut-être ajouterons-nous une trompette en cours de route, mais nous préférons laisser plus de place à l'expression du groupe, souligne Watson. Le premier objectif est de partager nos nouvelles chansons avec le public. Sauf pour des événements spéciaux, comme le spectacle prévu au prochain Festival de jazz de Montréal, nous voulons conserver un certain minimalisme. Chacun sait que nous formons un groupe un peu surréaliste, mais il nous fallait aussi viser la proximité, comme dans l'album. Nous voulions faire 12 chansons qui parlent aux gens, qui les touchent, sans effets superflus.»

____________________________

Adventures in Your Own Backyard sera mis en vente le 17 avril, sous étiquette Secret City Records. L'album est d'ores et déjà disponible en prévente sur iTunes. À Montréal, le groupe de Patrick Watson se produira au Théâtre Corona les 15, 16 et 17 avril et donnera un concert spécial le 4 juillet, à la salle Wilfrid-Pelletier, dans le cadre du Festival de jazz de Montréal.

______________________

FAITS SAILLANTS

Il fallait le voir orchestrer la symbiose des instruments, lors de son spectacle donné au Festival South by Southwest (SXSW), en mars. Watson est perfectionniste, mais un profond amour de la musique coule dans ses veines.

Sa formation a beaucoup rapproché la communauté de musiciens de Montréal, anglophones ou francophones, en créant un esprit de famille qui n'existait pas auparavant.

1979

Patrick Watson est né en Californie en 1979, mais il a grandi à Hudson, en Outaouais. Dès l'âge de 7 ans, il chante dans des chorales, en plus de suivre assidûment des cours de piano classique. Puis, à l'école secondaire, il est le claviériste d'un groupe ska appelé Gangster Politics.

2000

En 2000, il sort son premier album solo qui a pour titre Waterproof9, en marge d'un projet visuel et musical qu'il mène avec la photographe Brigitte Henry. Suit un album intitulé Just Ordinary Day,

en 2003.

2006

L'album Closer to Paradise (coréalisé avec Jace Lasek des Besnard Lakes, et Jean Massicotte, rencontré par l'entremise de sa défunte amie Lhasa) fait décoller sa carrière, ici et à l'étranger. Ses chansons galopantes et prenantes piano/voix séduisent la critique et le public. Spin accorde une note de sept sur dix à l'album. La pièce The Great Escape se fait entendre dans plusieurs films ou pubs, et frappe fort dans la série télé Grey's Anatomy. Watson remporte même le prix Polaris remis au meilleur album canadien.

2007

En 2007, il collabore à l'album Ma Fleur du groupe montréalais The Cinematic Orchestra.

2008

En juin 2008, un spectacle unique au National va marquer les esprits: Karkwatson. Oui, Karkwa et Patrick Watson réunis sur scène, proposant une métamorphose de leurs répertoires respectifs en un spectacle collectif unique.

La même année, le cinéaste Philippe Falardeau confie à Watson la composition de la bande originale du film C'est pas moi, je le jure!

2009

En 2009, Watson lance l'album Wooden Arms, qu'il décrit comme un périple de science-fiction-folk et qui lui vaut deux prix Félix à l'ADISQ. Durant l'été, il donne un spectacle mémorable sur la place des Festivals dans le cadre du Festival de jazz.

2012

Watson, père de deux enfants, s'apprête à dévoiler au public son quatrième album, Adventures in Your Own Backyard, qui sera distribué à l'international avec Domino. Le premier extrait, , est chanté en duo avec Erika Angell et rythmé par la guitare entraînante de Brad Barr.

Conclusion?

Watson, c'est de la musique, mais surtout des amis. Et c'est aussi Montréal.

Ont aussi participé à Adventures In Your Own Backyard :

Cordes: Mélanie Bélair et Mélanie Vaugeois, violon, Bojana Milinov et Ligia Paquin, alto, Annie Gadbois, violoncelle.

Cuivres et anches: David Carbonneau, trompette, Jocelyn Veilleux et Maude Lussier, cor, Benjamin Raymond, trompette et piccolo, Jean-Sébastien Vachon, trombone basse.

Autres musiciens invités: Brad Barr, guitare, Joe Grass, pedal steel, Rick Haworth, pedal Steel, Jay Mills, whistle, Colin Stetson, flûte et clarinette, Erika Angell, chant (Into Giants).

Arrangements: Jules Buckley (cordes et vents pour Lighthouse, Adventures In Your Own Backyard, Into Giants), Patrick Watson (cordes et vents pour The Quiet Crowd, The Things You Do,  Morning Sheets, Noisy Sunday).

Prise de son et mixage: Rob Heaney et Patrick Watson, assistés de  Montana Martin Iles et Sylvain Arnaud.

Matriçage: Harris Neuman.

Lieux de l'enregistrement: principalement au local de Patrick Watson, sauf quelques séance à la grange de Pierre Marchand dans les Mille-Isles. Cordes et cuivres ont été enregistrées à l'église St-Jean Baptiste.

Photographies et design de la pochette Brigitte Henry et Tarik Mikou.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer