• Accueil > 
  • Arts > 
  • Médias 
  • > Le kiosque en ligne Blendle fait ses débuts aux États-Unis 

Le kiosque en ligne Blendle fait ses débuts aux États-Unis

La plateforme néerlandaise Blendle, qui propose des articles de journaux et de... (PHOTO AP)

Agrandir

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La plateforme néerlandaise Blendle, qui propose des articles de journaux et de magazines en vente à l'unité, a lancé mercredi une version test de son application aux États-Unis.

Cette version test sera réservée, dans un premier temps, aux 10 000 premiers inscrits à la version américaine, a précisé le cofondateur de Blendle, Alexander Klöpping, dans un communiqué.

Concrètement, l'achat d'un article de journal coûtera entre 19 et 39 cents et un article de magazine entre 9 et 49 cents, a précisé à l'AFP cet ancien journaliste, qui a créé la start-up en 2013 avec Marten Blankesteijn.

Comme c'était le cas dans les autres pays d'implantation, les éditeurs recevront 70% des revenus et Blendle 30%.

Pour son lancement, Blendle a réuni dans son offre plusieurs titres phares comme le New York Times, le Wall Street Journal, le Washington Post, le Financial Times, ainsi que les magazines Newsweek, The Economist ou Time.

Lancé avec une aide publique et l'argent de ses créateurs, Blendle a fait entrer à son tour de table le New York Times et le géant allemand des médias Axel Springer, qui ont investi conjointement trois millions d'euros en octobre 2014.

Il revendique désormais 650 000 utilisateurs entre les Pays-Bas et l'Allemagne, dont 50% ont moins de 35 ans.

Blendle s'appuie uniquement sur les achats d'articles et ne propose pas de publicité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer